Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Infineon et NXP : vers une possible fusion ?

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le président du conseil de surveillance de Infineon, Max Dietrich Kley, et le patron de KKR Europe, Johannes Huth, se sont entretenus au sujet d'un rapprochement entre le néerlandais NXP (Next eXPerience), la société de production de puces de KKR et Infineon, groupe de semi-conducteur allemand. Cette information a été rapportée aujourd'hui par le Financial Times Deutschland.

Une fusion entre les deux entreprises leur permettrait de réaliser un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros. Infineon, fabricant de puces électroniques, rencontre des difficultés depuis que sa filiale mémoires, Qimonda, est déficitaire. Au dernier trimestre, elle a en effet réalisée une perte d'exploitation de 468 millions d'euros. Le président du directoire du constructeur allemand, Wolfgang Ziebart, est opposé à cette fusion ; il prône la cession pure et simple de la filiale. Le groupe avait annoncé fin avril la suppression de 10% de ses effectifs mondiaux, soit environ 16 000 personnes, et son intention de réduire sa participation dans Qimonda de 77% à moins de 50%.

Les principaux concurrents de NXP (ancien Philips Semiconductors) et de Infineon sont les géants Intel, Samsung, Texas Instrument, Toshiba ou encore STMicroelectronics, qui connaissent eux-mêmes des difficultés croissantes dans le secteur des mémoires. Le chiffre d'affaires lié à cette activité chute en effet de trimestre en trimestre pour tous ces spécialistes des semi-conducteurs. STMicroelectronics a même effectué une scission de son activité mémoires flash au sein d'une nouvelle société, Numonyx.

Adèle Bouet avec Reuters

 
media