Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Infineon supprime 3 000 emplois

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le groupe allemand de semi-conducteurs annonce son intention de supprimer près de 10 % de ses effectifs, après la publication de ses résultats trimestriels. Infineon, premier fournisseur européen de semi-conducteurs pour l'industrie automobile, veut se séparer d'au moins 3 000 salariés, afin d'économiser 200 millions d'euros par an. Le groupe bavarois est en perte nette de 592 millions d'euros au deuxième trimestre et son chiffre d'affaires s'est établit à 1,029 milliard d'euros, soit une baisse de 2 % par rapport au premier trimestre 2008. L'ancienne filiale du groupe Siemens estime que la faiblesse persistante du dollar face à l'euro va s'ajouter aux baisses de prix normales sur ses marchés.

Infineon a plusieurs projets, notamment celui de revendre Qimonda, sa filiale à 77,5 % spécialisée dans la production de mémoires DRAM (Dynamic Random Access Memory), qui a réalisé de mauvais résultats sur l'exercice d'avril à juin 2008. La perte nette de Qimonda s'élève à 401 millions d'euros et son chiffre d'affaires atteint 384 millions d'euros, en baisse de 48 % sur un an. Par ailleurs, Peter Bauer, président du directoire d'Infineon depuis juin dernier, a récemment déclaré que son groupe se répartirait en cinq branches dès le mois d'octobre : automobile, électronique industrielle, sécurité, téléphone fixe et mobile.

Adèle Bouet avec Reuters

A lire aussi :

Semi-conducteurs : des ventes soutenues par les pays émergents
Démission du patron d'Infineon
Infineon et NXP : vers une possible fusion ?