Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Inflection AI lève 225 millions de dollars pour parler aux ordinateurs en langage naturel

Levée de fonds La nouvelle entreprise de Reid Hofffman, cofondateur de LinkedIn, et de Mustafa Suleyman, cofondateur de DeepMind, a obtenu son premier financement. Elle ambitionne de révolutioner les interfaces homme-machine.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Inflection AI lève 225 millions de dollars pour parler aux ordinateurs en langage naturel
Reid Hoffman, cofondateur d'Inflection AI. © Flickr - Joi Ito - C.C.

Inflection AI, une start-up spécialisée en intelligence artificielle, lancée en mars dernier par les cofondateurs de LinkedIn, Reid Hoffman, et de DeepMind, Mustafa Suleyman, vient de lever 225 millions de dollars. L'information a été repérée par TechCrunch. La société californienne ambitionne de créer de nouvelles interfaces homme-machine grâce à l'intelligence artificielle, avec l'objectif de les rendre plus intuitives.

Le troisième cofondateur d'Inflection, qui occupe la fonction de responsable scientifique, est Karén Simonyan, ancien chercheur au sein de DeepMind, entreprise spécialisée en deep learning rachetée par Google en 2014. La société a également recruté un ancien collaborateur de Meta AI.
 

Apprendre aux ordinateurs à comprendre le langage naturel

Reid Hoffman n'avait pas participé à une nouvelle création d'entreprise depuis le lancement de LinkedIn, qu'il a revendu à Microsoft en 2016 pour 26,2 milliards de dollars. En revanche, il occupe une position d'associé depuis 2009 au sein de Greylock Partners, un fonds qui a investi notamment dans Facebook, Airbnb, Coinbase et Roblox. Mustafa Suleyman, CEO d'Inflection, l'y avait d'ailleurs rejoint en janvier dernier après avoir quitté son poste de VP en charge des produits d'intelligence artificielle chez Google. Greylock a également financé Inflection AI et va l'incuber.

"L'histoire de l'informatique est jalonnée de tentatives pour réduire la complexité de nos idées dans le but de les communiquer à une machine. Même lorsque nous écrivons une requête, nous simplifions, nous réduisons, ou nous faisons des raccourcis pour que le moteur de recherche comprenne ce que nous voulons", expliquait Mustafa Suleyman à CNBC au moment du lancement d'Inflection AI. Ce que cherche à faire la start-up, c'est permettre de communiquer avec les ordinateurs en langage naturel. Selon lui, cela deviendra possible d'ici cinq ans.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.