Infravia Growth Equity, un fonds de 501 millions d'euros pour investir dans le BtoB

Infravia Growth Equity boucle une levée de 501 millions d'euros pour investir dans les scale-up européennes du BtoB. Ce fonds d'investissement se concentre tout particulièrement sur le SaaS et les marketplaces dans les domaines de l'e-commerce, du travail et des solutions de paiement.

Partager
Infravia Growth Equity, un fonds de 501 millions d'euros pour investir dans le BtoB
L'équipe en charge d'Infravia Gorwth Equity.

Infravia lève 501 millions d'euros pour investir dans des start-up européennes. Le fonds d'investissement, originellement connu pour son fonds de private equity spécialisé dans les infrastructures, a établi une nouvelle stratégie résolument tournée vers la tech. Infravia a annoncé mardi 25 janvier 2022 avoir atteint son objectif et lancer son premier fonds de growth equity destiné aux scale-up BtoB.

SaaS et marketplaces
Guillaume Santamaria, associé d'Infravia, évoque "une nouvelle stratégie autour des technologies plutôt matures". Infravia Growth Equity ne participe pas aux levées de fonds en amorçage ou en série A mais "se concentre sur les grosses série B et les séries C et D, détaille Guillaume Santamaria. Ce sont des sociétés qui ont déjà un chiffre d'affaires de plus de 7 ou 8 millions d'euros". En moyenne, le fonds investit des tickets de 15 à 50 millions d'euros sur des levées de 20 à 100 millions d'euros.

Infravia Growth s'intéresse plus particulièrement aux start-up BtoB spécialisées dans le SaaS ou les marketplaces. Pour l'instant, l'accent a été mis sur l'e-commerce, la transformation du travail et les outils de télétravail, ainsi que les infrastructures qui sous-tendent les modes de paiement modernes. Dans les années à venir, Infravia entend poursuivre ses investissements dans ces secteurs tout en regardant également du côté de la cybersécurité et de la santé numérique.

Des start-up qui se développent en Europe
Si Infravia Growth regarde partout en Europe, en raison de ses équipes et de sa présence, le fonds pense réaliser 40% de ses investissements en France et 60% sur le reste de l'Europe, Royaume-Uni compris. Pour l'instant, 7 investissements ont déjà été réalisés et le huitième sera bientôt annoncé (Jobandtalent, Sightcall, Paysend, Botify, Foodles, Ometria et Packhelp).

L'objectif est de trouver des start-up qui ont bien réussi dans leur pays historique et veulent se développer en Europe, voire sur d'autres continents. "Quand on s'intéresse à ces sociétés, elles sont encore relativement jeunes et ont souvent une grosse réserve de croissance en Europe", ajoute Guillaume Santamaria.

Un accompagnement personnalisé
Comment séduire les start-up ? Guillaume Santamaria explique avoir "constitué l'équipe et la stratégie pour avoir un angle différenciant par rapport aux autres fonds". Infravia Growth, et son équipe de bientôt 10 personnes se concentre sur le BtoB en late stage, et affirme pouvoir accompagner les entrepreneurs dans les problématiques bien précises rencontrées à ce stade de développement.

Par exemple, au niveau de l'internationalisation, Infravia Growth peut proposer des méthodes et mettre à disposition son réseau. Au niveau de la mise sur le marché des produits, un focus est fait sur la mise en relation avec des grands comptes ou des start-up assez développées pour commercialiser leurs produits. Enfin, Infravia peut aider au niveau de la stratégie d'acquisition, que ce soit sur le repérage d'éventuels actifs, l'engagement des discussions, la signature et la mise en œuvre de l'acquisition.

Le rendement cible est un multiple de 3 à 5 sur chaque participation. Quant à la question de la sortie, Infravia Growth ne ferme aucune porte. Le fonds imagine aussi bien une introduction en bourse qu'une acquisition par une entreprise plus importante ou l'arrivée d'un fonds de private equity à son capital.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS