Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Initial trace les blouses au RFID

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Initial trace les blouses au RFID
Initial trace les blouses au RFID

Les équipements de protection individuels (EPI) se mettent au numérique. Le spécialiste de la location-entretien de tenues textiles a développé un système de traçabilité des vêtements avec une armoire "intelligente" baptisée ID.Box. "Cette solution est pensée pour les sociétés qui mettent à disposition d’une large population des tenues non personnalisées, par exemple celles qui font appel à des intérimaires, ou alors les personnes travailla nt dans les blocs opératoires, qui se changent souvent", explique Laure Brutinaud, chef de groupe chez Initial. Le salarié, à l’aide de son badge d’entreprise, ouvre l’armoire, qui peut contenir jusqu’à 360 tenues. Sur un écran est récapitulé son "crédit" d’utilisation de vêtements.

Une LED lui indique dans quel casier de l’armoire il doit prélever son vêtement. Celui-ci est équipé d’une puce RFID ultra-haute fréquence (et résistante au lavage) qui permet de le tracer. Après chaque fermeture de l’armoire, un scan automatique réalise un inventaire des stocks. Le collecteur de vêtements sales est aussi équipé d’un dispositif de lecture des puces. La solution évite ou diminue vols et pertes, qui peuvent coûter cher à l’entreprise ou au loueur. Elle permet aussi d’éviter les inventaires. Le programme a nécessité deux ans de recherches avec la société Coding France, qui a mis au point les éléments informatiques (logiciel, RFID, écran tactile…) et qui s’occupe de la fabrication des armoires. Deux exemplaires ont déjà été installés chez des clients de l’agroalimentaire et de la santé.

Patrick Déniel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media