Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Innoviz est-elle la prochaine licorne israélienne ?

L’annonce de son partenariat avec BMW en avril 2018 avait mis en lumière une société florissante, pleine de promesses. Début juin 2019, c'est l'annonce d'une levée de fonds d'un montant de 170 millions de dollars, en Série C, qui met à nouveau Innoviz sous le feu des projecteurs. Avec Cortica convoitée par Elon Musk ou Oryx Vision par Renault-Nissan, Innoviz fait partie des start-up les plus convoitées dans le domaine de la voiture autonome.

mis à jour le 11 juin 2019 à 15H38
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Innoviz est-elle la prochaine licorne israélienne ?
Innoviz est-elle la prochaine licorne israélienne ? © Innoviz

[Mise à jour au 11/06/2019] Innoviz, a annoncé avoir levé un total de 170 millions de dollars en Série C. Dans un premier temps, la start-up israélienne a annoncé avoir levé 132 millions de dollars. Mais comme elle n'a pas fermé la porte aux investisseurs elle a réussi à collecter 38 millions de dollars supplémentaires. Cela renforce considérablement sa position dans l'industrie du Lidar puisque Innoviz affirme avoir levé un total de 252 millions de dollars depuis sa création. Elle souhaite poursuivre l'industrialisation de ses Lidar afin de faire diminuer les coûts de production et poursuivre ses recherches pour rester compétitive.

 

Comme Mobileye, la technologie d'Innoviz a le potentiel de placer l'entreprise à l'avant-garde de la révolution technologique autonome." Sans faux semblant, le très sérieux journal économique allemand WirtschaftsWoche reconnaît tout le potentiel d’Innoviz, une start-up créée seulement il y a deux ans, qui compte plus de 100 salariés et qui a déjà perçu en deux rounds plus de 82 millions de dollars.

 

Un prix divisé par 10

Son partenariat avec BMW et Magma  a mis en lumière sa nouvelle approche du Lidar, plus légère et surtout moins coûteuse. Au cours des dernières années, la recherche et le développement du Lidar comprenait des composants très compliqués coûtant des milliers de dollars par unité. En revanche, la solution d'Innoviz est une unité de production de masse, compacte, à base de silicium, conçue pour coûter seulement quelques centaines de dollars l'unité en cas de grandes quantités commandées.

Si le prix est presque divisé par dix, la solution conserve un dispositif d’identification performant, un large champ de vision et une haute résolution dans l'analyse des petits obstacles - des qualités essentielles pour un véhicule autonome. Le Lidar serait compatible avec d’autres solutions, comme les capteurs Mobileye. Le dernier produit Innoviz pro peut par ailleurs fonctionner en cas de fortes pluies ou même dans des zones chaudes où le soleil tend à neutraliser l’action des lasers.

Autre atout d’Innoviz, un logiciel de vision basé sur l'intelligence artificielle qui améliore et accélère les capacités d'identification des obstacles, les catégorise et "apprend" de ses expériences. L'entreprise a créé à cet effet une division séparée, une startup au sein d'une startup, qui se concentre spécifiquement sur le développement de la vision industrielle et permet à l'entreprise de proposer à l'industrie automobile une offre globale séduisante.
 

Innoviz en vidéo
 

 

 

Rentrer dans le club des grands

Si Innoviz a su très vite qu’elle avait la possibilité d’apporter une technologie disruptive sur le marché, elle a aussi cherché la possibilité financière et marketing de rentrer dans le club très fermé des géants automobiles. La jeune pousse a rapidement signé un solide partenariat commercial et financier avec Magna, un important fournisseur de l'industrie automobile opérant en tant qu'intégrateur pour les constructeurs.


Alors qu'Innoviz a déjà signé un partenariat avec BMW pour équiper ses futures voitures autonomes de niveau 3, le journal israélien économique Globes soupçonne l’entreprise d’avoir déjà passé des accords avec d’autres constructeurs et d’être en train d’en négocier d’autres. Le journal précise que des études récentes indiquent que le marché mondial du LIDAR dépassera les 40 milliards de dollars en moins de 10 ans, avec un taux de croissance annuel moyen de 17 %. Des perspectives qui attisent les convoitises et qui font monter les enchères. Une autre entreprise spécialisée dans le LIDAR similaire à Innoviz, comme la société américaine Quanergy, est estimée à 1,6 milliard de dollars. L’hypothèse qu’Innoviz serait vendue pour plus d’un milliard de dollars est de plus en plus réaliste.

 

Pas à vendre mais…

Innoviz assure qu’elle a les moyens de ses ambitions. Selon le co-fondateur Tomer Keilaf, le site de production de l'entreprise basé à Haïfa peut produire quelques milliers d'appareils par mois. Il ajoute que l'entreprise peut facilement et rapidement s'adapter à une échelle plus élevée et qu'elle prévoit d’ouvrir une deuxième ligne de production en Chine l'année prochaine.

Officiellement, l'entreprise assure qu'elle n'a pas l'intention de vendre, et qu’elle entend simplement développer son activité, mais de telles déclarations ont été entendues plus d'une fois dans le passé en Israël. Mobileye n’était pas à vendre jusqu’au jour où Intel s’en est emparée pour 15,3 milliards de dollars...

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale