Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[InOut 2019] Avec l'appli Star, Keolis donne accès à tous les transports en un clic et fait un pas vers le MaaS

Testée l'année dernière en version pilote à l'occasion de la première édition du salon InOut, l'application Star développée par l'opérateur Keolis a été lancée en septembre 2018. Avec cette nouvelle application, la métropole rennaise fait un pas en direction du MaaS (Mobility as a Service).  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec l'appli Star, Keolis donne accès à tous les transports en un clic et fait un pas vers le MaaS
[InOut 2019] Avec l'appli Star, Keolis donne accès à tous les transports en un clic et fait un pas vers le MaaS © Pixabay Creative Commons CC0

InOut, c'est le salon pour explorer les nouvelles mobilités qui se déroule à Rennes du 28 au 31 mars 2019. L'occasion pour la métropole rennaise de montrer ses innovations en termes de mobilité. "Rennes essaye de se mettre dans une posture de préfiguration de ce pourrait être le MaaS en mettant l'usager au cœur de ce dispositif à venir", affirme Jean-Jacques Bernard, vice-président de Rennes Métropole en charge des transports. Preuve de cette démarche : l'application Star, le service des transports en commun de l’agglomération rennaise opérés par Keolis.

 

Testée l'année à l'occasion de la première édition du salon, l'application qui se veut être "le portail numérique de la mobilité du quotidien", selon Jean-Jacques Bernard a été déployée en septembre 2018. "Fin février, Keolis recensait 50 000 téléchargements et 32 000 utilisateurs actifs (pour une agglomération d'environ 443 000 habitants, NDLR)", annonce à L'Usine Digitale Jérôme Champenois, responsable de l'innovation Keolis.

 

Un modèle duplicable

De nombreux services de mobilité ont été intégrés dans cette application : métro, bus, vélo et même du covoiturage. Les horaires sont transmis en temps réel ainsi que la disponibilité dans les parkings de la ville ou des vélos disponibles. Mais pas seulement. "L'application ne traite pas uniquement de la finalité du déplacement mais de l'activité que va générer le déplacement", explique Jean-Jacques Bernard. Au-delà des déplacements, cette application recense aussi des services. Par exemple, les cinémas et leurs programmes sont accessibles. Une fois son film et sa séance choisis, il est possible de trouver le trajet le plus simple pour arriver à l'heure. De même, des restaurants et des activités proposées dans l'agglomération rennaise sont proposés.

 

 

L'application Star est personnalisable selon les habitudes de chacun et les onglets sur l'écran d'accueil peuvent-être agencés comme le souhaite l'utilisateur. Autre point positif pour l'opérateur de transport : ce modèle est duplicable. Keolis s'est "appuyé sur l'application "Ma ville dans ma poche" développée par Orange", explique Jérôme Champenois. Et Keolis entend proposer cette application à d'autres villes pour lesquelles il répond à des appels d'offres…

 

Un système de billettique sur l'application Star ?

La métropole a la "volonté que cette application soit évolutive et que d'autres services soient intégrés", assure Jean-Jacques Bernard qui est convaincu qu'il faut aller vers la "complémentarité des offres". Allant dans ce sens, Frédéric Baverez, directeur exécutif groupe France chez Keolis a déclaré à l'occasion de l'ouverture du salon InOut : "Le digital bouleverse les opérateurs de transport qui doivent proposer une offre facile à comprendre et intégrer un bouquet de services plus large comprenant des offres de mobilité proposées par d'autres acteurs." A terme, le but serait donc d'y ajouter les VTC, taxis, loueurs de voitures et autres acteurs de la mobilité. Et pourquoi ne pas proposer l'achat et la validation des titres de transport avec le smartphone ?

 

"Keolis réfléchit à ajouter une fonctionnalité permettant d'acheter son titre de transport sur l'application", assure Jérôme Champenois. Plusieurs possibilités sont actuellement étudiées. Une option permettrait d'acheter son titre de transport ou son abonnement via l'application puis de charger sa carte KorriGo via la technologie NFC de son smartphone. Une autre option serait de dématérialiser complètement le titre de transport et de l'avoir uniquement sur smartphone, sur le modèle de ce que développe la RATP à Paris.

 

Pour l'instant, Keolis réfléchit "au coût de développement de ces services et à l'utilisation qui en serait faite", affirme Jérôme Champenois. En attendant, une chose est sûre : avec le prochain système de billettique qui sera implémenté dans la métropole rennaise, il sera possible d'acheter son titre de transport via son téléphone et que sa carte soit rechargée automatiquement par la borne lors de sa prochaine utilisation. Terminée la longue file d'attente pour recharger sa carte KorriGo en début de mois.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale