Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Inria et Criteo s'allient pour étudier l'impact de l'IA sur la conception de marketplaces publicitaires

L'Inria et le spécialiste du reciblage publicitaire Criteo lancent un projet de recherche sur l'impact de l'intelligence artificielle pour la conception de marketplaces publicitaires "transparences et équitables". Une équipe de recherche dédiée a été mise en place.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Inria et Criteo s'allient pour étudier l'impact de l'IA sur la conception de marketplaces publicitaires
Inria et Criteo s'allient pour étudier l'impact de l'IA sur la conception de marketplaces publicitaires © Zan/Unsplash

L’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) et l'entreprise Criteo, spécialiste du reciblage publicitaire, ont annoncé le 31 mars une collaboration de recherche autour de l'intelligence artificielle. L'accord est conclu pour une durée de cinq ans.

Protéger les données personnelles
Le premier projet de recherche vise à étudier l'impact de l'IA sur la conception des marketplaces publicitaires "transparentes et équitables" pour les utilisateurs. Parmi les questions étudiées, les scientifiques se demanderont comment donner accès à des contenus pertinents et personnalisés tout en prenant en compte les impératifs de la protection des données personnelles ? Comment s’assurer qu’une publicité ou une offre d’emploi pourront être vues de façon non-discriminatoire ?

Baptisé "Fairplay", le projet est dirigé par Vianney Perchet, chercheur principal à Criteo et au Centre de recherche en économie et statistique (CREST) et Patrick Loiseau, chercheur au sein de l'Inria. L'équipe de recherche est également composée de cinq chercheurs de l'Inria, de l’Ecole national de la statistique et de l'administration économique (ENSAE) et de l'Ecole Polytechnique ainsi que quatre chercheurs et ingénieurs de Criteo.

Les travaux issus du projet seront communiqués dans des revues scientifiques et lors de conférences. Le code source sera partagé en open source, précisent les participants.

Comme le note le communiqué, Criteo s'intéresse à ces sujets car il se positionne comme "organisateur des marketplaces publicitaires" dans lesquels les acheteurs d'espaces publicitaires et les vendeurs utilisent des systèmes d'apprentissage automatique. Pour mémoire, elle s'est fait un nom en tant que spécialiste du "dynamic retargeting", une branche du marketing publicitaire qui repose sur l'utilisation exclusive des cookies tiers. Ces traceurs sont placés sur l'ordinateur de l'internaute par le serveur d'un domaine distinct de celui du site visité et génèrent des profils utilisateurs dédiés.

Criteo accusée de violer la législation européenne
Les pratiques de Criteo sont actuellement dans le viseur de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) à la suite d'un dépôt de plainte par Privacy International. L'organisation non gouvernementale britannique l'accuse de violer le Règlement général sur la protection des données (RGPD), citant des bannières de recueil du consentement jugées "trompeuses". La procédure semble être toujours en cours puisqu'aucune décision n'a encore été publiée.

L'Inria semble également être dans la tourmente. Son PDG, Bruno Sportisse, est accusé d'autoritarisme et de délaisser la recherche fondamentale au profil de créations de start-up, d'après une enquête menée par Mediapart et citant des chercheurs de l'organisme. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.