Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Inside Secure et STMicro espèrent profiter du coup de pouce d'Apple à la technologie NFC

Actus Reuters L'installation par Apple d'un système de paiement sans contact dans ses nouveaux iPhone et montres connectées constitue peut-être l'étape ultime débouchant sur la généralisation de la technologie NFC (Near-field communication) au même titre que le wifi, le Bluetooth ou le GPS. En France, Inside Secure a bon espoir d'en profiter.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'adoption du NFC par Apple marque-t-elle une nouvelle étape dans la diffusion de ce standard ? Cette technique de communication sans fil en champ proche permet l'échange d'informations entre périphériques très peu éloignés les uns des autres. Ses partisans affirment qu'elle est idéale pour les systèmes de paiement sécurisés mais, pour l'heure, elle ne décolle pas. Le directeur général d'Apple Tim Cook a dévoilé mardi le service de paiement sécurisé Apple Pay, conçu à partir de la technologie NFC et inclus dans les nouveaux iPhone 6 et dans la montre connectée Apple Watch.

premier bénéficiaire, NXP semiconductors

NXP Semiconductors domine le segment des puces NFC avec une part de marché de 59%, suivi de Broadcom qui en a le tiers. D'autres spécialistes des semi-conducteurs, comme Gemalto ou Qualcomm, proposent leurs propres puces et auront peut-être la possibilité d'accroître leurs parts de marché si Apple devient la figure de proue des paiements mobiles. L'action NXP a bondi de 16% durant le mois écoulé car la Bourse voit le groupe néerlandais devenir le fournisseur d'Apple en puces NFC. NXP, qui s'est refusé à tout commentaire, fournit déjà au groupe de Cupertino des processeurs pour l'iPhone.

Vendre des puces NFC et autres puces pour l'iPhone pourrait représenter pour NXP un supplément de chiffre d'affaires de 230 millions de dollars en 2015, selon John Vinh, analyste de Pacific Crest.

inside secure en embuscade

L'un des autres gagnants pourrait se nommer Inside Secure.Le groupe français pourrait demander à Apple de signer un accord de licence à Apple pour l'utilisation de la technologie NFC, indique le président de son directoire à l'AFP. Le français possède de nombreux brevets sur ce mode de communication. LG et Intel ont d'ailleurs récemment signé un accord a posteriori pour l'utilisation de technologies conçues par le groupe basé à Aix en Provence. Rien n'indique cependant qu'Apple accepte de jouer le jeu : une longue bataille d'avocats pourrait s'ouvrir.

norme mondiale du paiement ?

Samsung Electronics, Motorola et d'autres fabricants de téléphones incorporent déjà des puces NFC dans nombre de smartphones fonctionnant sous Android et le procédé des paiements mobiles a réalisé quelques progrès en Asie. Mais les principaux procédés de paiement tels que le Wallet de Google ne parvenant pas à s'imposer, la technologie reste loin d'être la norme dans les combinés.

En adoptant la technologie NFC, Apple a peut-être donné à cette dernière le coup de pouce tant attendu pour une reconnaissance plus vaste. "Dans la mesure où Apple ne l'endossait pas, certains remettaient en cause son avenir", dit James Anderson, de MasterCard. "Toutes ces interrogations ne sont plus d'actualité. Je pense que la technologie NFC sera la norme dans les paiements entre un matériel intelligent et un terminal marchand".

SÉCURISER LES DONNÉES SENSIBLES

Des puces NFC ont été implantées dans 300 millions de smartphones l'an passé, soit le tiers environ de la totalité des combinés livrés. Mark Hung, analyste du cabinet spécialisé Gartner, estime que le nombre de smartphones NFC pourrait atteindre les 550 millions cette année. Le cabinet de recherche spécialisé IHS iSuppli pense que 1,64 milliard de puces NFC seront commercialisées en 2018, ces dernières équipant aussi bien des systèmes de paiement mobiles que des consoles de jeu vidéo et des matériels médicaux. L'usage de la technologie NFC dans les paiements mobiles peut également favoriser le développement d'un marché des puces assurant la protection de données financières sensibles telles que les numéros de comptes.

"Pour que la solution de paiement soit complète, elle doit comporter non seulement un élément NFC mais aussi une puce de sécurisation des données, ce qui est évidemment une aubaine pour des fondeurs tels que NXP et aussi pour le secteur des paiements mobiles en lui apportant des solutions plus solides et sécurisées", observe Vinh. STMicroelectronics et Infineon Technologies sont bien placés sur le volet sécurité et peuvent facilement s'adapter si la technologie NFC prend son essor, selon Don Tait, analyste d'iSuppli.

Avec Reuters (Noel Randewich, Wilfrid Exbrayat, Véronique Tison)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale