Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

InsideBoard lève 25 millions d'euros pour aider les entreprises à mieux se transformer

Levée de fonds InsideBoard lève 25 millions d'euros pour accélérer le déploiement à l'international de sa solution de suivi des transformations en entreprise. La start-up française souhaite séduire les grands comptes avec sa plate-forme conçue pour aider les collaborateurs à évoluer dans leurs compétences de façon personnalisée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

InsideBoard lève 25 millions d'euros pour aider les entreprises à mieux se transformer
InsideBoard lève 25 millions d'euros pour aider les entreprises à mieux se transformer

InsideBoard, start-up française spécialisée dans la conduite du changement digital, annonce ce mercredi 29 avril 2020 avoir levé 25 millions d'euros. Un tour de table mené par Axa Venture Partners auquel ont participé Orange Ventures, ISAI Cap Venture et l'investisseur historique Entrepreneur Venture, et qui a été structuré par Alpha Capital Partners UK.

InsideBoard s'intègre aux logiciels d'entreprise

InsideBoard, qui a été fondée en 2014 par les frères Michaël et Yohan Bentolila, développe une plate-forme destinée aux entreprises qui souhaitent créer un lien entre des collaborateurs soumis à une même transformation de leur métier pour les aider à la réussir. La start-up a l'ambition de s'intégrer aux logiciels d'entreprises déjà utilisés afin de "devenir le point d'ancrage, de référence du collaborateur", explique son CEO Michaël Bentolila.

InsideBoard a mis en place "une intégration spécifique" de sa plate-forme avec les logiciels des grands éditeurs (Salesforce, SAP, Microsoft) et plus globalement elle peut "s'intégrer avec n'importe quel logiciel de façon générique", détaille Yohan Bentolila, le CTO.

Trois axes de fonctionnement pour InsideBoard

Souvent, les projets de transformation au sein d'une entreprise concernent plusieurs milliers de collaborateurs qu'il est dur d'impliquer et de former sur le long terme. La plate-forme InsideBoard répond à cette problématique en s'articulant autour de trois axes. Premièrement, elle connecte le collaborateur à la communauté de projet : un espace dédié permet de retrouver l'ensemble des parties prenantes (direction, managers, collaborateurs, etc.) afin de collaborer et travailler sur la transformation donnée.

Deuxièmement, la plate-forme aligne ces personnes sur des objectifs et des indicateurs (KPI) mesurant les progrès de la transformation. Troisièmement, InsideBoard met en œuvre des incitations pour engager les collaborateurs et parvenir à réaliser la transformation souhaitée. Modules de formation, gamification, objectifs quotidiens et classements, etc. A ce niveau, InsideBoard personnalise automatiquement les leviers utilisés pour chaque collaborateur.

Quatre types de transformation

Au sein d'une entreprise, la plate-forme est multi-projets et InsideBoard peut chapeauter quatre types de transformation : les plans de transformation des directions générales dont le but est de mobiliser les équipes autour d'une vision stratégique pluriannuelle ; les transformations liées à l'adoption d'une nouvelle technologie ou d'un nouveau processus métier ; l'excellence opérationnelle et la performance du collaborateur ; la transformation culturelle autour des valeurs et les plans de compétence managériale (par exemple : comment gérer une équipe à distance).

InsideBoard, qui a débuté la commercialisation de sa solution il a deux ans, assure avoir une trentaine de clients – dont un tiers sont des entreprises du CAC 40 – et gérer plus de 100 000 collaborateurs dans le monde. "Souvent les projets démarrent à 100 collaborateurs et peuvent aller jusqu'à 3 000 ou 5 000 collaborateurs en moyenne", précise Yohan Bentolila. Commercialisé sous un modèle SaaS assez traditionnel, InsideBoard propose des abonnements mensuel par utilisateur.

S'implanter aux Etats-Unis et à l'international

Si la jeune pousse lève des fonds, c'est pour s'implanter à l'international et notamment aux Etats-Unis. "Depuis la crise [sanitaire en raison de l'épidémie de Covid-19, ndlr] le nombre d'entreprises entrées en contact avec nous a augmenté de 150%, et la moitié de ces demandes viennent de l'international et des Etats-Unis", explique Michaël Bentolila. En parallèle, la start-up veut poursuivre son développement produit et notamment l'amélioration de ses algorithmes permettant de personnaliser la plate-forme selon les préférences des collaborateurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media