Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Instacart planche sur des technologies d'automatisation pour la préparation des commandes

Instacart, spécialiste de la commande en ligne de courses alimentaires et de leurs livraisons, a noué un partenariat avec Fabric sur l'automatisation de la préparation des commandes et d'entrepôts. Une première étape dans l'ambition du Californien visant à proposer un ensemble de technologie d'automatisation à ses partenaires aux Etats-Unis et au Canada.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Instacart planche sur des technologies d'automatisation pour la préparation des commandes
Instacart planche sur des technologies d'automatisation pour la préparation des commandes © Instacart

Instacart, spécialiste de la livraison de courses alimentaires, planche sur l'automatisation. De la préparation à l'expédition des commandes. La start-up californienne a annoncé jeudi 22 juillet 2021 avoir signé un partenariat stratégique pluriannuel avec Fabric qui doit lui fournir ces solutions d'automatisation pour ses partenaires aux Etats-Unis et au Canada.

De premiers pilotes dans l'année
Instacart évoque ce partenariat comme étant la première phase de son initiative visant à proposer des solutions d'automatisation pour des entrepôts et centres de distribution. Les solutions robotiques et les logiciels de Fabric doivent notamment être intégrés dans ces lieux. Le but est d'accélérer la préparation des commandes et réduire le coût de ces étapes, tout en passant par des indépendants pour réaliser la livraison chez les clients.

"Notre travail pour mettre en place cette prochaine génération d'entrepôt permettra également de réduire certaines choses qui rendent les achats en magasin compliqués pour les shoppers Instacart (les personnes faisant les courses afin de les livrer, Ndlr) comme les allées de magasins bondées, les articles en rupture de stock et les longues files d'attente", a commenté Mark Schaaf, CTO d'Instacart, dans un communiqué.

Pour Instacart, parvenir à mettre au point des entrepôts automatisés lui permettrait, à terme, d'assainir ses finances. Aujourd'hui, son business model repose sur les très nombreux shoppers qui vont faire les courses pour les livrer aux clients. Si Instacart parvenait à implanter des entrepôts et à automatiser la préparation des commandes, il n'aurait plus des shoppers que pour les livraisons. L'accélération de la livraison lui permettra également d'accueillir plus de clients.

Instacart souhaite lancer de premiers pilotes à un stade peu avancé en partenariat avec Fabric et des partenaires de vente au cours de l'année à venir et au-delà. Mais le nom des boutiques partenaires ayant accepté de tester l'automatisation de ces opérations n'a pas été précisé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.