Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Instant Articles : The New York Times, The Guardian, Bild et six autres ont dit oui à Facebook

mis à jour le 15 mai 2015 à 20H18
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Facebook vient de lancer Instant Articles, une nouvelle fonctionnalité qui intègre des articles de presse dans le contenu du réseau social. Neuf éditeurs de presse vont publier directement certains articles dans Facebook avec un modèle gagnant-gagnant. Comment ce nouveau service fonctionne-t-il ?

Instant Articles : The New York Times, The Guardian, Bild et six autres ont dit oui à Facebook
Instant Articles : The New York Times, The Guardian, Bild et six autres ont dit oui à Facebook © Flickr CC - marcopako

Facebook a lancé sur iOS un nouveau service : Instant Articles. Depuis jeudi 14 mai, il donne accès des articles de presse, dans leur intégralité, directement dans le fil d’actualité. Facebook a déjà persuadé les américains The New York Times, National Geographic, Buzzfeed, NBC News et The Atlantic, les britanniques The Guardian et BBC News, ainsi que les allemands Spiegel Online et Bild de tester ce service, qui promet de booster et les audiences et  revenus publicitaires.

Pour avoir accès à un contenu éditorial provenant de ces grands éditeurs, le titulaire d’un compte Facebook n'aura rien à faire, sauf d'être abonné à leur page.  Articles, photos et vidéos, apparaîtront alors dans sont fil d’actualité sans qu'il ait beoin de cliquer sur un quelconque lien hypertexte.

Facebook a en effet jugé que le temps de chargement, de 8 secondes en moyenne, pour lire un article sur le serveur distant de l'éditeur était trop long. Il est alors divisé par 10 avec Instant Articles, promet Facebook. 

Affaire d’audience

Pour le réseau social, Instant Articles, va permettre de continuer à collecter et exploiter les données de ses utilisateurs concernant leurs préférences en fonction des articles consultés. Les médias eux aussi resteraient gagnants. Selon Facebook, le réseau social va se limiter à un rôle d’hébergeur via Instant Articles, tandis que les quotidiens partenaires conservent la propriété exclusive de leurs articles. Les médias pourront donc éditer, publier et modifier leurs contenus via Instant Articles, vendre la publicité et conserver la totalité des recettes publicitaires générées par leurs articles, tout en collectant eux aussi les données de navigation des utilisateurs, au même titre que Facebook.

L’intérêt ultime pour ces journaux sera donc d’optimiser la gestion de leur audience en bénéficiant de la force de frappe de Facebook et de ses 1,39 milliards d’utilisateurs pour générer plus de trafic et engranger les revenus publicitaires.

Aurélie M'Bida

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale