Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intel a mis la vidéo volumétrique à l'honneur au CES 2019 avec un hommage à Grease et une démo de Mimesys

Vidéo Intel présentait deux expériences mettant en oeuvre la vidéo volumétrique au CES 2019. La première était une production de son studio de capture de Los Angeles, un hommage au film Grease réalisé en collaboration avec Paramount. La seconde provenait de la start-up française Mimesys, qui développe une technologie de capture 3D pour la vidéoconférence ou le travail collaboratif.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intel a mis la vidéo volumétrique à l'honneur au CES 2019 avec un hommage à Grease et une démo de Mimesys
Intel a mis la vidéo volumétrique à l'honneur au CES 2019 avec un hommage à Grease et une démo de Mimesys © Julien Bergounhoux

Intel mettait en avant la vidéo volumétrique sur son stand du CES 2019 au travers de deux expériences très différentes.

 

La première production d'Intel Studios, un hommage au film Grease

La première montrait une re-création d'une scène du film culte Grease pour fêter ses 40 ans. Elle a été réalisée en partenariat avec Paramount Pictures au sein d'Intel Studios, le centre de capture volumétrique construit par Intel aux abords de Los Angeles. Il abrite une zone de capture hémisphérique d'environ 930 m2, entourée par 96 caméras haute résolution (5K). Ce dispositif permet de filmer une scène de toutes les directions en même temps, puis de créer un film en 3D, qui peut être affiché depuis n'importe quel angle et dans lequel on peut même librement se déplacer.

 

 

22 danseurs du studio Millennium y ont reproduit la scène du morceau "You’re the One That I Want" sous le regard de Randal Kleiser, réalisateur du film original. Sur le salon, Intel proposait deux interactions assez basiques avec un "teaser" de cette scène. L'une d'entre elle permettait de faire tourner l'image en bougeant son corps (à l'aide d'une caméra RealSense), l'autre utilisant un petit écran holographique Looking Glass pour en donner une vue 3D. Un casque de réalité virtuelle sera nécessaire pour profiter pleinement du contenu final (d'une durée d'environ 4 minutes) lorsqu'il sera disponible plus tard cette année.

 

Une application de collaboration virtuelle made in France

La deuxième expérience présentée était l'application de travail collaboratif à distance Mimesys. Cette start-up française hébergée à Station F travaille depuis plusieurs années sur une technologie de capture pour permettre à un utilisateur d'être virtualisé de façon réaliste (par opposition à l'utilisation d'un avatar).

 

 

A l'heure actuelle la capture est réalisée à l'aide de 4 caméras RealSense D415 (d'où sa présence sur le stand Intel). Un ordinateur portable convertit ensuite les données et s'occupe de les transférer. La démonstration du CES 2019 impliquait deux utilisateurs équipés de lunettes de réalité augmentée Magic Leap One qui collaboraient pour réparer un petit drone via une connexion 5G simulée. Le concept est prometteur mais Mimesys ne commercialise pas encore sa technologie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media