Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intel annonce le départ de Jim Keller, qui dirigeait la conception de microarchitectures

Coup dur pour Intel. Jim Keller, son vice-président de l'ingénierie arrivé il y a tout juste deux ans, démissionne "pour raisons personnelles". Un timing défavorable pour l'entreprise alors qu'elle cherche à remettre son pipeline de production de CPU sur les rails.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intel annonce le départ de Jim Keller, qui dirigeait la conception de microarchitectures
Intel annonce le départ de Jim Keller, qui dirigeait la conception de microarchitectures © Intel / Chip Holley

Intel a annoncé le 11 juin au soir le départ de Jim Keller de l'entreprise "pour raisons personnelles". Il s'agit d'un coup dur pour le fondeur, dont les produits souffrent depuis plusieurs années de problèmes de conception et fabrication qui ont permis à ses concurrents (AMD en premier lieu, mais aussi les fabricants de puces ARM) de combler l'écart avec lui.

Une star de la conception de microarchitectures

Jim Keller est une star dans le petit monde de la conception de microarchitectures électroniques. Il a notamment conçu les premières puces maison d'Apple pour l'iPhone et l'iPad, de même que l'architecture Zen d'AMD, et a été dernièrement responsable du système d'aide à la conduite Autopilot de Tesla. Il a aussi entre autres été coauteur du jeu d'instructions x86-64.

Intel l'avait recruté en avril 2018 en tant que "senior vice president" pour diriger toute son ingénierie. De quoi repartir sur de bonnes bases et reprendre le dessus sur ses compétiteurs. Mais il sera finalement parti avant même que les premiers produits issus de son travail n'arrivent sur le marché (les cycles de conception de microarchitectures électroniques prennent trois ans au minimum).

Le départ de Jim Keller prend effet immédiatement, mais il œuvrera en tant que consultant pendant six mois afin de simplifier la transition pour l'entreprise. Dans l'immédiat, quatre ingénieurs ont été promus à des rôles plus senior pour compenser ce départ. Il s'agit de Sundari Mitra, Gene Scuteri, Daaman Hejmadi et Navid Shahriari. Sur le plan financier, Intel continue d'enregistrer des revenus exceptionnels, mais la décennie à venir pourrait marquer un tournant stratégique pour l'entreprise si elle ne résout pas vite ses problèmes d'ingénierie. Le départ de Keller n'est pas un signe rassurant.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.