Intel investit plusieurs millions d'euros dans Delair, le champion français du drone civil

L'entreprise toulousaine Delair, spécialiste du drone pour l'industrie, vient de lever plusieurs millions d'euros auprès du géant américain Intel. Ces fonds vont permettre à la pépite française de développer sa plateforme cloud d'analyse de données.

Partager
Intel investit plusieurs millions d'euros dans Delair, le champion français du drone civil

Le Français Delair, spécialiste du drone civil, annonce ce 13 septembre 2018 une levée de fonds de plusieurs millions d'euros réalisée auprès d'Intel Capital (le montant exact n'a pas été dévoilé). Cet investissement est destiné à financer l'essor de l'offre logicielle de Delair, et va servir à doubler d'ici fin 2019 l'équipe d'une cinquantaine de personnes en charge de son développement. Il fait suite à un accord de collaboration signé en septembre 2017 qui permet à Intel de commercialiser la technologie Delair sous la marque Intel Insight.


Delair s'est lancé dans la fabrication de drones en 2011, à l'origine en se concentrant sur l'industrie pétrolière (pour l'inspection de pipelines, par exemple). Basée à Toulouse, l'entreprise est positionnée sur la niche des drones à voilure fixe, qui sont plus adaptés au survol de grandes surfaces que les appareils à voilure tournante (comme les quadricoptères).


L'analyse de données, élément essentiel du marché du drone civil

Mais Delair a constaté dès 2013 un déplacement de la valeur vers le software et s'est adaptée en conséquence. "Les clients veulent une solution complète qui leur fournit un résultat d’analyses de données, explique Michaël de Lagarde, président et co-fondateur de Delair. Apporter les données brutes d'un drone n'est pas suffisant, la partie logicielle est un élément essentiel. Le traitement des données est le futur du marché des drones commerciaux."


Le résultat est une plateforme cloud appelée Delair Stack. Elle se base sur un jumeau numérique d'une infrastructure, qui est ensuite alimenté par des informations provenant de diverses sources. Cela peut être des drones (Delair, mais aussi Intel, DJI ou autres), des images satellite, des photographies aériennes d'avions pour d'hélicoptères, des données générées par l'IoT, voire des observations humaines. Des algorithmes de machine learning automatisent ensuite leur traitement.


"Cet investissement souligne davantage notre volonté de faire de la collecte et de l’analyse des données aériennes un puissant outil d’aide à la décision pour un plus grand nombre d’entreprises," a déclaré dans un communiqué Anil Nanduri, vice-président d'Intel et directeur général de son activité drones.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS