Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intel mise sur les ultra-portables pour contrer les tablettes

Confronté à la baisse des ventes d'ordinateurs, le fondeur américain vient de présenter une nouvelle architecture de PC ultra-portables : l'Ultrabook. Il s'agit d'une nouvelle génération de netbooks, tout en finesse...
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intel mise sur les ultra-portables pour contrer les tablettes
Intel mise sur les ultra-portables pour contrer les tablettes © Asus

Oubliez les tablettes et autres netbooks ou mini-PC à bas coûts. Selon Intel, l'avenir est dans l'Ultrabook, un nouveau type d'ordinateur ultra-portable réunissant les avantages de ces deux mondes. Sans leurs inconvénients, liés à de faibles performances pour les netbooks et à l'absence de claviers pour les tablettes.

À l'occasion du grand salon informatique taïwanais Computex, le fondeur américain est venu présenté à ses partenaires fabricants d'ordinateurs la nouvelle architecture Ultrabook, censée contribuer à revigorer le marché du PC. Non sans enthousiasme : il espère que 40% des PC portables grand public seront des Ultrabook d'ici 2012.

Des "netbooks" fins et "boostés"

Conçue pour les familles de processeurs Intel Core et Atom, la nouvelle architecture Ultrabook devrait se distinguer des précédents "netbooks" - dans lesquels les puces basse consommation Atom sont très répandues – par ses performances, égales ou supérieures à celles des portables actuels. Et ce, en offrant, selon Intel, "des fonctionnalités comparables à celles des tablettes" dans un boîtier relativement bon marché (moins de 1.000 dollars), fin et léger. Ce qui devrait être facilité par l'arrivée prochaine d'une nouvelle génération de puces Atom "Cedar Trail" pensée pour des "netbooks" sans ventilateurs ("fanless").

Concepteur de l'un des premiers netbooks - l'EEE PC – le taïwanais Asustek sera l'un des premiers à s'approprier cette nouvelle architecture. Il va proposer, d'ici la fin de l'année, l'UX21, un nouvel ultrabook de 1,7 centimètre d'épaisseur basé sur la dernière génération des processeurs Intel Core.

Mais Intel ne tire pas pour autant un trait sur ses activités dans les tablettes, où ses produits sont actuellement largement distancés par les puces basées sur les architectures de son concurrent ARM. Venu au Computex avec une dizaine de prototypes de tablettes utilisant le processeur Atom Z670, le groupe a levé le voile sur un projet "Medfield" de puces spécialement conçues pour les smartphones et les tablettes. Prévues pour 2012, ces puces seront gravées en 32 nanomètres et compatibles avec plusieurs systèmes d'exploitation, dont Android, Windows et la distribution Linux pour mobiles Meego – soutenue par Intel.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media