Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intel poursuit ses acquisitions dans l'IA en s'offrant la start-up israélienne Cnvrg.io

Vu ailleurs Intel s'empare de la start-up israélienne Cnvrg.io pour un montant non divulgué. Elle commercialise une plateforme permettant aux data scientists de construire et d'exécuter des modèles d'apprentissage automatique. Une solution très proche de celle proposée par la pépite américaine Databricks.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intel poursuit ses acquisitions dans l'IA en s'offrant la start-up israélienne Cnvrg.io
Intel poursuit ses acquisitions dans l'IA en s'offrant la start-up israélienne Cnvrg.io © Intel (Glassdor)

Intel a racheté la start-up israélienne Cnvrg.io spécialisée dans l'IA, révèle Techcrunch. "Cnvrg.io reste une société indépendante et continuera de servir ses clients actuels et futurs", a précisé un porte-parole de l'entreprise américaine, sollicité par le média américain.

Une valorisation à 17 millions de dollars
Aucun détail sur les termes financiers de l'accord n'a été divulgué par Intel qui n'a pas communiqué sur ce nouveau rachat. Lors de son dernier tour de table, la jeune pousse a été valorisée à 17 millions de dollars.

Fondée en 2016 par Yochay Ettun et Leah Forkosh Kolben, Cnvrg.io édite une plateforme permettant aux data scientists de construire et d'exécuter des modèles d'apprentissage automatique. Sa solution est très proche de celle commercialisée par l'entreprise américaine Databricks qui propose une plateforme de gestion de données dans le cloud.

Se focaliser sur le développement d'algorithmes
L'objectif de la plateforme de Cnvrg.io est que les data scientists puissent se concentrer sur la conception d'algorithmes et sur la compréhension de leur fonctionnement, et non sur la construction ou la maintenance de la plateforme sur laquelle ils travaillent. 
 


L'entreprise compte parmi ses clients Lightricks, le studio à l'origine de l'application Facetune, ST Unitas qui propose des formations en IA et la société israélienne de jeux mobiles Playtika. Elle possède également des partenariats avec Nvidia, Red Hat et NetApp.

Intel poursuit ses emplettes dans l'IA
Intel s'empare régulièrement de pépites dans le domaine de l'IA. La semaine dernière, le géant américain a annoncé l'acquisition de SigOpt, pour un montant non divulgué. La start-up basée à San Francisco édite une plateforme d'optimisation des modèles algorithmiques. Elle compte parmi ses clients des entreprises du classement Fortune 500 (500 plus grosses entreprises américaines) de tous les secteurs, des instituts de recherche de premier plan et des universités.

Le géant américain s'est également offert en 2019 la start-up Habana Labs, spécialisée dans les accélérateurs d'apprentissage profond programmable destinés aux data centers, pour 2 milliards de dollars, le spécialiste des puces mobiles pour la vision par ordinateur Movidius en 2016 et la start-up Nervana, spécialisée dans le "deep learning as a service". Des rachats peu étonnants puisqu'Intel a fait état de 3,8 milliards de dollars de revenus liés à l'IA en 2019.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.