Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intel relève la tête dans les PC

Après deux ans de baisse, Intel augmente pour la première fois ses ventes dans les PC. Un résultat à nuancer toutefois face à la persistance de lourdes pertes dans les mobiles, même si le groupe semble prêt de son objectif d’équiper 40 millions de tablettes en 2014.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intel relève la tête dans les PC
Intel relève la tête dans les PC © Intel

"Les résultats dépassent nos espérances". Brian Krzanich, directeur général d’Intel, semble tout aussi surpris que les analystes financiers par les bons chiffres du deuxième trimestre 2014. Après deux années de baisse consécutive, le numéro un mondial des microprocesseurs inverse la tendance et enregistre pour la première fois une reprise de ses ventes dans les PC. Et quelle reprise! Un bond de 6% à 8,7 milliards de dollars, contre un repli de 1,5% au premier trimestre 2014. En volume, l’augmentation est encore plus forte: + 9% dans les PC portables et + 8% dans les PC de bureau.

Le patron d’Intel attribue ce retournement positif à l’amélioration de l’environnement économique, au retour des consommateurs des tablettes vers les PC, au succès des produits convertibles, qui fonctionnent tantôt comme PC portables et tantôt comme tablettes, et surtout à la reprise du cycle de renouvellement d’un parc de 600 millions de PC de plus de 4 ans d’âge dans les entreprises. La dynamique est perceptible tout particulièrement dans le segment entreprises, qui représenterait, selon Stacy Smith, le directeur financier du groupe, 40% du marché. Elle est favorisée notamment par la fin en avril 2014 du support par Microsoft de son système d'exploitation Windows XP.

Ces bons résultats surprennent d’autant plus que les chiffres de Gartner font état juste d’une stabilisation du marché des PC avec une augmentation en volume de 0,1% des ventes au deuxième trimestre 2014. Stacy Smith explique la performance d’Intel par un gain de part de marché, au détriment de son challenger AMD. La façon de compter joue aussi. Le groupe de San José inclut dans ses ventes pour PC celles qu’il réalise dans les PC convertibles et même dans la tablette Surface de Microsoft.

Des pertes dans le mobile

Mais si la situation s’améliore sur le front des PC, les pertes persistent dans les mobiles. Certes, Intel a doublé ses ventes pour tablettes à 10 millions de pièces, ce qui laisse Brian Krzanich confiant dans son objectif d’équiper 40 millions de tablettes sur l’ensemble de l’année, quatre fois plus qu’en 2013. Mais à quel prix ? Au deuxième trimestre, le groupe a creusé ses pertes dans ce domaine à 1,12 milliard de dollars, contre 761 millions de dollars au trimestre précédent. Et pour cause: pour inciter les constructeurs de tablettes à utiliser ses processeurs Bay Trail, il est contraint de les subventionner de façon à rendre ses puces plus attractives que les processeurs à architecture ARM proposés par Qualcomm, MediaTek et autre Nvidia. Ces pertes vont augmenter encore puisqu’Intel devra écouler 12,5 millions de pièces par trimestre pour atteindre son objectif en 2014.

Brian Krzanich assure que ce programme de subventionnement devrait se terminer en 2015 quand le groupe disposera d’une puce compétitive sur le marché au nom de Sofia intégrant les fonctions de processeur d’application et de modem LTE, ce que Qualcomm, le leader du marché sait déjà faire depuis longtemps. Selon les analystes, les pertes d’Intel dans les mobiles et autres activités déficitaires pourraient atteindre la bagatelle de 7 milliards de dollars en 2014. De quoi relativiser la réjouissance de Brian Krzanich.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale