Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intel s'associe à Michael J. Fox pour mieux soigner la maladie de Parkinson grâce aux objets connectés

Intel s'associe à la fondation Michael J. Fox pour lutter plus efficacement contre la maladie de Parkinson à l'aide des nouvelles technologies. Le géant du silicium mettra à profit son expertise dans l'analyse des big data pour collecter des informations en masse auprès des patients grâce aux objets connectés et en apprendre davantage sur la maladie, ses symptomes, et sa progression dans le temps.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intel s'associe à Michael J. Fox pour mieux soigner la maladie de Parkinson grâce aux objets connectés
Intel s'associe à Michael J. Fox pour mieux soigner la maladie de Parkinson grâce aux objets connectés © Intel

De nombreux objets connectés permettent de traquer l'activité des utilisateurs, qu'il s'agisse de smartwatch, de bracelets ou d'accessoires spécialisés connectés à des smartphones. Malheureusement, le traitement et l'analyse en masse de ces données s'avère difficile lorsqu'elles proviennent de larges groupes de personnes. C'est pour aider à cette gestion des big data qu'Intel s'associe à la fondation Michael J. Fox pour la recherche sur la maladie de Parkinson, afin de mieux comprendre la maladie et ses symptomes au travers d'un suivi permanent.

Le projet est de créer une application qui permettra aux patients d'enregistrer leur état et les médicaments qu'ils prennent, et qui relèvera en même temps leur activité via un objet connecté qu'ils portent. Intel estime que la masse de données à traiter sera au total d'un gigaoctet par jour et par personne. Intel compte collecter des données concernant les tremblements, les cycles du sommeil, la démarche, l'équilibre à un rythme de plus de 300 observations par secondes.

Une approche qui pourrait centupler l'efficacité des analyses par rapport aux méthodes actuelles (collecte d'informations manuscrites éparses auprès d'une population peu nombreuse), d'après Intel. L'entreprise a déjà testé sa technologie à petite échelle avec 16 patients et un groupe de contrôle constitué de 9 volontaires. Ils ont porté des montres Pebble pendant 4 jours. L'application devrait être disponible d'ici la fin de l'année.

Ci-dessous une vidéo présentant le projet :

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale