Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intel se muscle dans l'intelligence artificielle en s'emparant d'Habana Labs pour 2 milliards de dollars

Intel s'empare de la start-up israélienne Habana Labs, spécialisée dans les accélérateurs d'apprentissage profond programmable destinés aux data centers, pour 2 milliards de dollars. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intel se muscle dans l'intelligence artificielle en s'emparant d'Habana Labs pour 2 milliards de dollars
Intel se muscle dans l'intelligence artificielle en s'emparant d'Habana Labs pour 2 milliards de dollars © Josh Bancroft - Flickr - C.C.

Intel a annoncé lundi 12 décembre 2019 racheter Habana Labs. Le montant de cette acquisition s'élève environ à 2 milliards de dollars. La start-up israélienne, qui développe des accélérateurs d'apprentissage profond programmable pour les data centers, vient renforcer les équipes d'Intel dans le domaine de l'intelligence artificielle. Intel poursuit aussi ses efforts dans le secteur du marché du silicium IA qui devrait atteindre 25 milliards de dollars d'ici 2025.

 

Un processeur programmable destiné à l'IA

Habana commercialise Goya, un processeur d'interférence qui propose un débit et des temps de latence en temps réel, et qui est très compétitif au niveau de l'énergie, selon Intel. L'Israélien développe aussi Gaudi, un processeur programmable destiné à l'IA pour les data centers. Habana espère que ce processeur Gaudi, qui est doté d'un grand nombre de nœuds, augmente jusqu'à 4 fois le débit d'entrée et de sortie par rapport aux systèmes ayant un nombre équivalent de GPU.

 

Habana va rester une unité indépendante au sein d'Intel et va continuer à être managée par son équipe actuelle en Israël. La start-up rachetée par le fabricant de puces va rapporter directement à la direction Intel Data Platforms Group.

 

Des revenus croissants liés à l'IA

Intel s'empare régulièrement de pépites dans le domaine de l'intelligence artificielle. En 2016, le fabricant de puces avait racheté le spécialiste des puces mobiles pour la vision par ordinateur Movidius ainsi que de la start-up Nervana, spécialisée dans le "deep learning as a service". Des rachats peu étonnants puisque la société californienne assure que ses revenus lié à l'IA atteindront 3,5 milliards de dollars en 2019, soit une augmentation de 20% par rapport à 2018.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media