Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intelligence artificielle : Le cluster Digital 113 propose une cartographie des compétences en Occitanie

Digital 113, le cluster régional des entreprises du numérique en Occitanie vient de réaliser, en partenariat avec le think tank NXU, une cartographie des compétences en IA en Occitanie. Fruit de 6 mois de travaux, cette cartographie web, libre d’accès et interactive, recense plus de 140 acteurs, dont plus d'une centaine d'entreprises.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intelligence artificielle : Le cluster Digital 113 propose une cartographie des compétences en Occitanie
Digital 113 propose une cartographie en ligne des compétences IA en Occitanie. © Digital 113

L'Open Factory IA, commission IA du cluster des entreprises du numérique en Occitanie, Digital 113 (400 entreprises, 17 000 salariés) s'y était engagée au début de l'année 2020 : après un peu plus de six mois de travaux, elle vient de présenter vendredi 20 novembre, en visioconférence (Covid-19 oblige) la cartographie de l'IA en Occitanie.

Un travail conduit en partenariat avec le think tank toulousain NXU (Next Humanity), qui associe chercheurs, scientifiques, philosophes, sociologues, dirigeants d'entreprises… autour des problématiques liées à l'impact des NBIC (Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et Sciences Cognitives) sur notre société. "Nous avions besoin d’y voir plus clair sur l’écosystème IA régional", remarque Luc Truntzler, président de l’Open Factory IA et lui-même spécialiste en interface homme-machine (fondateur d'Inbenta France à Toulouse, positionnée sur les chatbots).

Plus de 140 acteurs de l'IA recensés
Cette première cartographie en ligne des compétences et expertises en IA sur l'Occitanie. Plus de 140 structures publiques ou privées impliquées dans les problématiques IA et implantées en Occitanie ont ainsi été identifiées. Parmi elles, une centaines d'entreprises (grands groupes, ESN, PME ou startups), mais aussi une quarantaine d'autres acteurs, dont des laboratoires de recherche (Laas-CNRS, IRT Saint-Exupéry, LIRMM…) des écoles (Icam, Insa, Isae-Supaero, AN21...) ou espaces de co-working, dont At Home à Toulouse ou l'IoT Valley à Labège.

De expertises dans l'aide à la décision, la cartographie et les assistants vocaux
"Outre le recensement des forces en présence, qui donne une bonne visibilité à la richesse de notre écosystème IA régional, cet outil permet des présentations par expertises, géolocalisation ou secteurs applicatifs, avec à la clef des premiers enseignements sur les spécificités régionales", souligne Luc Truntzler.

Sur le haut du podium, tous secteurs applicatifs confondus : l'aide à la décision, avec plus d'une vingtaines d'entreprises impliquées, dont de nombreuses startups, parmi lesquelles Openairlines (solutions de gestion du carburant et des équipages pour l'aéronautique), Squoring Technologies (pilotage par indicateurs de la qualité et de la performance des projets logiciels et systèmes), OKP4 (valorisations de données du monde agricole ), Kaduceo (algorithmes pour optimiser le parcours de soins dans les établissements hospitaliers et les cliniques), AI Biopharma (développement de nouveaux médicaments pour la santé humaine s’appuyant sur une plateforme chimio-informatique d’intelligence artificielle)...

Deux autres expertises se distinguent également : la cartographie, avec des entreprises telles que le droniste Delair et ses logiciels d'analyse données de plus en plus sophistiqués ou Gisaïa, spécialisée dans les technologies géospatiales et Big Data pour la mobilité et la logistique et les chatbots, que ce soit pour l'industrie avec Simsoft Industry, la santé,avec Botdesign, ou la relation client avec Synapse Developpement.

Des spécialités de niches
"Nous avons aussi identifié 21 experts de niches avec par exemple Adagos qui développe une nouvelle génération de réseaux de neurones, Pixience qui a créé une technologie d’imagerie à destination des dermatologue ou encore Innov'ATM qui développe des solutions pour les contrôleurs aériens", ajoute Luc Truntzler.

Côté universitaire et laboratoires de recherche, cette cartographie devrait contribuer à donner une vision plus claire et à proposer des portes d'entrée sur un écosystème complexe et parfois peu lisible pour les PME et startups. "Sur les 143 laboratoires de recherche regroupés au sein de l'Université fédérale de Toulouse, 33 sont identifiés comme acteurs dans l'IA", précise Cyrille Munoz de l'Université fédérale de Toulouse. La cartographie des compétences en IA en Occitanie devrait continuer à s'enrichir au fil de l'eau. Libre d'accès et interactive, le site invite tous ceux qui le souhaitent à s'inscrire via le formulaire disponible en ligne.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.