Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Internet par satellite : Eutelsat déterminé à fusionner avec Oneweb

L'opérateur français de satellites, déjà actionnaire de Oneweb, a signé un protocole d'accord avec l'entreprise dans le but d'un rapprochement. En ligne de mire : le marché de l'internet par satellites, déployés en orbite basse comme le fait Starlink.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Internet par satellite : Eutelsat déterminé à fusionner avec Oneweb
Internet par satellite : Eutelsat déterminé à fusionner avec Oneweb © Eutelsat

L'opérateur de satellites français Eutelsat veut se marier avec son homologue britannique Oneweb. Le nouveau groupe, détenu à parité par les deux partenaires, pèsera environ 1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires et 700 millions d'Ebitda pour le prochain exercice. L'opération  se conclura par échange d'actions. La transaction valorise OneWeb 3,4 milliards de dollars. Eutelsat est valorisé 2,4 milliards en bourse, et procèdera à un dividende exceptionnel pour rétablir la parité.

Les synergies annuelles sont estimées à environ 150 millions d'euros dès la 4e année, tandis que le rapprochement devrait générer des économies de 80 millions la première année, et 160 millions après la 5e année.
 

face à starlink

Eutelsat, dont le principal actionnaire est Bpifrance, est le deuxième actionnaire (23%) de OneWeb, derrière le groupe indien Bharti Global (30%). Ses autres principaux actionnaires sont le gouvernement britannique (17,6%), le japonais Softbank (17,6%) et le coréen Hanwa (8,8%). Oneweb avait déposé le bilan en 2020, quand il était détenu par le japonais Softbank.

La constellation télécoms du nouveau groupe doit pouvoir tenir tête aux ambitions de Starlink (SpaceX) et du projet Kuiper (Amazon). Tandis qu'Eutelsat lance des satellites en orbite géostationnaire à 36 000 km de la Terre, qui servent à la fois à la télévision par satellite et à l'internet haut débit, Oneweb déploie des petits satellites en orbite basse (quelques centaines de km), comme Starlink, uniquement pour la connexion internet. Son réseau devrait atteindre 650 satellites fin 2022.

Signe du caractère stratégique de cette technologie, l'Union européenne a exprimé le souhait de posséder sa propre constellation en orbite basse pour assurer sa souveraineté et sa résilience en matière de télécoms. Le mariage entre Eutelsat et Oneweb pourrait l'y aider, le nouveau groupe étant le plus européen des acteurs de ce marché, dont le modèle économique n'est cependant pas encore assuré.