Interpol saisit 130 millions de dollars provenant de la cybercriminalité

Une opération menée par Interpol, à laquelle ont concouru 30 pays dont la France, a permis d'arrêter près d'un millier de suspects impliqués dans des crimes financiers commis en ligne, avec le soutien de la Corée du Nord. 

Partager
Interpol saisit 130 millions de dollars provenant de la cybercriminalité

130 millions de dollars. C'est la somme qu'a permis d'intercepter une opération de police menée par Interpol, en coordination avec 30 pays dont la France. Cette opération, "Haechi III", a abouti à l'arrestation de 975 individus et à la résolution de 1600 affaires de phishing vocal, d'arnaques, d'extorsion, de fraudes et de blanchiment issu de jeux d'argent illicite, commis en ligne et soutenus par la Corée du Nord, a annoncé l'organisation internationale de police criminelle le 24 novembre.

2800 comptes gelés

Coordonnée par le bureau du crime financier et de l'anti-corruption d'Interpol, l’opération Haechi III a duré plus de cinq mois, du 28 juin au 23 novembre. Elle a permis de saisir exactement 129 975 440 dollars en devises et en crypto-actifs. Près de 2800 comptes bancaires et portefeuilles de crypto-actifs ont été gelés durant les investigations.

Celles-ci ont conduit Interpol à identifier 16 nouvelles tendances dans le cybercrime, parmi lesquelles de nouvelles formes d'usurpation d'identité, une hausse des fraudes utilisant les sites de rencontres, des fraudes à l'investissement, et de la "sextorsion", qui consiste à pratiquer un chantage en menaçant de diffuser des photos ou des vidéos intimes. Les enquêteurs ont également relevé une augmentation de l'utilisation des messageries chiffrées pour inviter les victimes à investir dans des produits frauduleux en utilisant des portefeuilles de cryptomonnaies.

Une pyramide de Ponzi à 28 millions d'euros

Dans le cadre de l'une des enquêtes, deux Coréens impliqués dans une pyramide de Ponzi ont été arrêtés en Grèce et en Italie pour avoir détourné 28 millions d'euros appartenant à 2000 victimes coréennes. Une autre enquête a mené à l'arrestation d'un groupe de criminels se faisant passer pour Interpol, qui avaient réussi à persuader leurs victimes de leur transférer 159 000 dollars en devises, cryptomonnaies et cartes cadeaux.

L'opération Haechi III a mis en œuvre un nouveau protocole international de "réponse rapide au blanchiment d'argent" (ARRP), qui permet à différents pays de collaborer pour geler plus rapidement des fonds issus du blanchiment. Ce nouveau protocole a notamment permis de tracer et de saisir 1,2 million d'euros issus d'une arnaque par email visant les entreprises en Irlande.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS