Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intrinsic, la nouvelle filiale d'Alphabet spécialisée dans la robotique industrielle

Alphabet n'a pas abandonné la robotique. Malgré la vente de Boston Dynamics et Schaff, deux pépites spécialisées dans la robotique, la maison-mère de Google n'abandonne pas le secteur de la robotique. Intrinsic, sa nouvelle filiale issue de sa division Alphabet X, est spécialisée dans le développement d'outils logiciels destinés à favoriser l'usage de la robotique industrielle et la multiplication des cas d'usages.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intrinsic, la nouvelle filiale d'Alphabet spécialisée dans la robotique industrielle
Intrinsic, la nouvelle filiale d'Alphabet spécialisée dans la robotique industrielle © Intrinsic

Intrinsic est la nouvelle filiale née de la division Alphabet X, qui incube des projets en avance de phase avant qu'ils entament le chemin de la commercialisation et puissent prendre leur indépendance. Intrinsic, dont la création a été annoncée le 23 juillet 2021, est spécialisée dans le développement d'outils logiciels destinés à favoriser l'usage de la robotique industrielle. Concrètement, Intrinsic veut faciliter l'accès à des outils de programmation pour favoriser l'usage des robots.

L'IA au service de l'apprentissage des robots
Intrinsic développe des outils logiciels conçus pour programmer des robots industriels pour qu'ils soient plus faciles à utiliser, moins coûteux et plus flexibles. Le but est que ces robots puissent être utilisés pour tout faire : des panneaux solaires aux véhicules. La toute nouvelle filiale explique que le processus d'apprentissage des robots est encore extrêmement manuel ce qui limite leurs déploiements. Les programmeurs spécialisés peuvent passer des centaines d'heures à coder des robots pour effectuer des tâches spécifiques, comme souder deux pièces de métal ou coller ensemble un boîtier électronique.

Des tâches délicates ou nécessitant de la dextérité restent irréalisables pour les robots car ils ne disposent pas des capteurs ou des logiciels nécessaires pour comprendre leur environnement physique. Intrinsic souhaite conférer aux robots industriels les capacités de détecter, apprendre et faire automatiquement des ajustements alors qu'ils réalisent une tâche. La filiale assure avoir testé des logiciels qui utilisent des techniques telles que la perception automatisée, le deep learning, l'apprentissage par renforcement, la planification des mouvements, la simulation et le contrôle de la force. Par exemple un robot a été entraîné pendant deux heures à brancher un port USB alors que cela prendre des centaines d'heures de programmation.
 


Un robot du laboratoire Intrinsic utilise l'apprentissage automatique et le contrôle de la force pour insérer trois types différents de connecteurs d'alimentation.


Cela fait plus de 5 ans qu'Intrinsic développe sa technologie au sein d'Alphabet X. Les équipes vont désormais se concentrer sur le développement de leurs produits et la validation de leur technologie. Intrinsic cherche notamment des partenaires dans l'automobile, l'électronique et l'industrie de la santé qui utilisent déjà des robots industriels.

Alphabet et la robotique
La firme de Moutain View n'a donc pas abandonné le secteur de la robotique malgré la vente de Boston Dynamics et Schaff, deux pépites spécialisées dans la robotique, en 2017. Ventes à la suite desquelles les velléités d'Alphabet dans ce secteur semblaient pourtant au point mort. La maison-mère de Google avait racheté à prix d'or la pépite britannique Boston Dynamics ainsi que la start-up japonaise Schaff. A l'époque, le fait que Boston Dynamics semble incapable de développer un produit commercialisable à court terme est avancé parmi les raisons de la vente.

En novembre 2019, Alphabet a de nouveau fait une incursion dans le monde de la robotique en dévoilant un bras robotisé dédié à aider les gens dans la vie de tous les jours, dans un environnement de travail ou à la maison. A l'inverse, Intrinsic est tourné vers le secteur BtoB puisque cette filiale "s'efforce de libérer le potentiel créatif et économique de la robotique industrielle pour des millions d'entreprises, entrepreneurs et développeurs", résume sa CEO Wendy Tan-White, dans un poste de blog.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.