Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

iRobot mise sur le machine learning pour faire travailler ses robots aspirateurs de façon plus intelligente

Vidéo La société américaine iRobot, spécialisée dans la fabrication et la vente de robots aspirateurs, lance une plateforme qui s'appuie sur du machine learning pour personnaliser davantage les fonctionnalités de ses produits. Elle espère rendre ses robots plus utiles en les faisant fonctionner de façon plus intelligente, réduisant la friction pour les utilisateurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

iRobot mise sur le machine learning pour faire travailler ses robots aspirateurs de façon plus intelligente
iRobot mise sur le machine learning pour faire travailler ses robots aspirateurs de façon plus intelligente © iRobot

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas le lancement d’un nouvel aspirateur qui fait l’actualité de la société américaine iRobot. Celle-ci a annoncé mardi 25 août la création d’une plateforme baptisée iRobot Genius Home Intelligence qui doit permettre à ses clients de mieux gérer le fonctionnement de leurs produits.

Elle offre "un niveau inégalé de personnalisation et de contrôle de leurs robots de nettoyage en tenant compte de leur intérieur, de leurs horaires, de leurs préférences et de l’intégration au sein de la maison intelligente", résume le fabricant dans un communiqué, qui donne un aperçu des différentes fonctionnalités dans la vidéo ci-dessous.

Analyser les préférences et les habitudes des utilisateurs
iRobot Genius Home Intelligence propose ainsi une gamme de fonctionnalités via une application mobile qui sert de panneau de contrôle. Elle permet au robot d’exécuter des tâches définies en fonction des habitudes et des préférences de l'utilisateur, mais également de rendre compte des "performances" du robot. Les utilisateurs peuvent également personnaliser l’itinéraire suivi par le robot en créant une cartographie des zones à nettoyer.

La plateforme repose sur des technologies d’apprentissage automatique pour détecter les endroits à nettoyer et faire des recommandations sur des zones où sont situés les meubles et objets qui doivent être inspectés souvent, comme autour des canapés et des tables de salle à manger. Les aspirations perçoivent leur environnement au travers de caméras intégrées. Pour entraîner ce système, iRobot s'est basé sur des milliers de sets de données élaborés à partir des domiciles de ses clients. L'entreprise estime que ces données ne représentent pas un risque pour la vie privée de ses clients, car elles restent très générales et peu détaillées.

Le système analyse aussi les données de façon à déterminer le meilleur moment pour démarrer une session de ménage, par exemple un créneau pendant lequel l’utilisateur est absent, ou après l’heure de goûter des enfants. En se basant sur un service de localisation comme Life360 ou sur une serrure connectée, l’appareil est informé de l’endroit où se trouve son propriétaire, et peut s’arrêter quand celui-ci approche de son domicile ou ouvre la porte. Ces commandes peuvent être configurées directement dans l'application iRobot Home qui permet d’intégrer d’autres produits connectés, comme des thermostats et des systèmes de verrouillage. L'idée est de nettoyer le plus efficacement possible et sans déranger le client.

Compatible avec Alexa et Google Assistant
La commande peut être également vocale via une connexion avec un assistant (compatible avec Alexa ou Google Assistant). Cette nouvelle plateforme, qui signe la première véritable incursion du fabricant dans le software et la smart home, vise à maintenir la concurrence à distance à l’heure où les références se multiplient sur le marché.

Au-delà de du fonctionnement autonome de ses aspirateurs, iRobot veut proposer désormais des robots intelligents, capables d'anticiper les souhaits des utilisateurs. La société, qui compte 1 200 employés, espère remporter la bataille des aspirateurs connectés face à de la concurrence moindre coût, à l’instar de l’Américain Shark Ninja. Verdict dans quelques mois pour savoir si l'application et ses fonctionnalités, gratuites, ont séduit les utilisateurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media