Jaguar Network dessine son futur avec Quanta

Jaguar Network a investi 16 millions d’euros dans un immeuble hyperconnecté à Marseille, baptisé Quanta. L’entreprise veut doubler son chiffre d’affaires à l’horizon 2020.

Partager
Jaguar Network dessine son futur avec Quanta

Une superficie de 5 500 m2 gorgés de 1 500 capteurs, une gestion technique du bâtiment supervisée par des technologies conçues en interne, des panneaux photovoltaïques en toiture, des espaces partagés mêlant salariés et créateurs de start-up… Quanta, le nouveau siège de Jaguar Network à Marseille, à quelques centaines de mètres de son Datacenter ouvert en 2013, a nécessité 16 millions d’euros d’investissement pour devenir "le centre de recherche et d’innovation" de la société de 150 collaborateurs, fondée en 2001 par Kevin Polizzi, son actionnaire principal.

Bâti en 18 mois (Constructa/Cari-Fayat/Carta Associés), l’immeuble apparaît comme un concentré des solutions proposées par l’entreprise en cloud computing, télécommunications, objets connectés, analyse et sécurité de données ou intelligence artificielle. "Nous vivons un moment où l’économie se transforme, Quanta reflète l’entrée de Jaguar Network dans sa 3e phase et représente toutes les technologies que nous mettons au service de nos clients pour les accompagner dans leur propre transformation, explique le dirigeant. En 2001, nous étions une start-up. Puis, JN s’est structurée pour devenir une TPE. Aujourd’hui, notre ambition est de devenir une ETI et de dépasser les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020. Cette année, nous serons à 42 millions d’euros et en 2019 à 60 millions d’euros."


Indirect et International

Pour toucher à l’objectif, l’entreprise s’engage sur plusieurs axes. Procédant jusqu’alors en vente directe, elle annonce vouloir se positionner sur le segment de vente indirecte, déterminée à "passer rapidement du rang de nouvel entrant à celui de leader". Elle va redoubler également d’efforts pour accroître sa part de clients grands comptes (près de 15% du chiffre d’affaires) et d’institutionnels (17%).


La volonté d’expansion internationale est affirmée : une filiale a été ouverte en Suisse, "un galop d’essai", selon le PDG, qui se prolongera par l’exploration des marchés italien et espagnol "afin de consolider notre position sur l’arc méditerranéen". Des acquisitions ultérieures ne sont pas exclues. "Jusqu’à présent, notre stratégie à contre-courant ne nous a pas mal réussi. Nous continuerons", confie Kevin Polizzi, sans dévoiler toutes ses intentions.


Santé, industrie et smart-city

En décidant d’abriter des jeunes pousses biotech dans Quanta, Jaguar Network s’offre parallèlement de nouvelles pistes de croissance potentielle. Pour l’heure, à travers l’hébergement de l’association Onelife.bio afin de créer des passerelles entre le numérique et les biotechnologies et de Jaguar Management, initiée pour accompagner start-ups et TPE/PME de l’amorçage à la croissance, elle s’emploie à défricher leur route pour propulser leurs innovations vers le marché. La démarche pourrait inclure à terme des prises de participation.

"Dans Quanta, nous voulons créer des entrepreneurs et les inciter à travailler ensemble. L’accès à une banque de données 'santé' peut être commun à deux sociétés, même si leurs projets ciblent le traitement de pathologies différentes. Par ces transversalités, cette co-innovation, le 'smart building' révolutionne le management". La santé ne sera pas le seul vivier d’opportunités pour Jaguar Network. "JN est une boite souveraine sur ses données, équipements et solutions. Nous avons une carte à jouer aussi dans l’industrie et les smart cities". Elle a ainsi développé "Spectre" avec la société provençale HDSN (Home Detection Sensor Network) : un "nez électronique" pour la maintenance prédictive qui détecte la surchauffe et le risque d’incendie d’une armoire électrique. Une commande de Schneider Electric devrait être annoncée très prochainement.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS