Jeunes et entreprise : combien tu m’aimes ?

Deux fois par mois, Julien Pouget décode pour L’Usine Digitale les enjeux de l’intégration d’une génération de digital natives dans le monde du travail.

Cette semaine, il nous parle d'amour et de preuves d'amour.

A l'heure du quantified self, l'entreprise ne peut plus se contenter de déclaration d'intentions, elle doit prouver. Avec des chiffres.

Partager
Jeunes et entreprise : combien tu m’aimes ?

Qui m’aime me like
Les jeunes générations qui intègrent aujourd’hui l’entreprise ont grandi à l’ère de la notation. Pour nombre d’entre eux, les baromètres, sondages et autres votes en tous genre (à l’exception du politique) ont toujours fait partie du paysage.
Avec cette tendance, s’est développée l’idée que la valeur d’une idée ou d’une expérience se mesurait au nombre de clics. Pour être caricatural, la réussite de mes vacances dépend du nombre de Like sur mes photos et je ne digère bien ma côte de bœuf qu’après l’avoir publié sur les réseaux sociaux.

On est combien au palmarès ?
Bien qu’ils moquent souvent le nombre d’amis Facebook des jeunes ou leur obsession pour les likes, de nombreux professionnels répliquent à merveille ces comportements. En témoigne, l’explosion des classements d’entreprise et l’énergie déployée pour y figurer en bonne place.
Les dirigeants n’échappent pas au phénomène et s’enquièrent régulièrement du nombre de personnes qui les suivent. Celui dont la tribune ne connaît pas un minimum de retweets est généralement soucieux…

Et toi, combien tu vaux ?
Habituées de la notation, les jeunes générations sont-elles pour autant partisanes d'une telle évaluation pour leurs contributions dans l'entreprise ?
La majeure partie des managers qui ont essayé répondent par la négative et ce n'est sans doute pas un hasard si des entreprises comme Accenture ou Deloitte ont récemment annoncé l'abandon ou la modification substantielle de leur processus d'entretien annuel.

Parmi les dimensions "manquantes" de ces systèmes à leurs yeux, on peut citer, la notion de collectif, de bienveillance et de confiance.

A bon entendeur...

Julien Pouget, consultant au sein du cabinet Yuman
@jpouget
Les avis d'experts et points de vue sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n’engagent en rien la rédaction.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS