Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

John Carmack réduit son rôle à "consultant" chez Oculus pour travailler sur l'intelligence artificielle forte

Le développeur légendaire John Carmack, pionnier des graphismes 3D, se concentre sur la réalité virtuelle depuis 6 ans au sein d'Oculus. Il annonce aujourd'hui dans un message Facebook qu'il va réduire son implication dans l'entreprise au rôle de "CTO consultant" pour se concentrer sur... l'intelligence artificielle forte. Il va chercher à créer une machine capable de réellement penser et éprouver des sentiments, comme un être humain.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

John Carmack réduit son rôle à consultant chez Oculus pour travailler sur l'intelligence artificielle forte
John Carmack lors de sa keynote à la conférence Oculus Connect 6. © Facebook

John Carmack est un développeur légendaire dans le monde des graphismes 3D et du jeu vidéo. Cofondateur du studio id Software et cocréateur entre autres des jeux Doom et Quake, il a rejoint Oculus en 2013 pour aider à la renaissance de la réalité virtuelle. Il y œuvre depuis lors en tant que Chief technical officer (CTO), titre qui n'a pas changé après l'acquisition d'Oculus par Facebook en 2014, même si son périmètre a beaucoup évolué entre temps.

 

Il garde un pied chez Oculus

Dans un message Facebook publié le 14 novembre 2019, il annonce qu'il va réduire son rôle à celui de "Consulting CTO" à partir de cette semaine. Il explique qu'il aura toujours voix au chapitre concernant le développement des produits Oculus au sein de Facebook, mais qu'il n'y consacrera plus qu'une fraction de son temps.

 

Quant à ce qu'il compte faire à côté : après s'être consacré aux jeux vidéo, puis au spatial (au travers de l'entreprise Armadillo Aerospace qu'il avait fondé) et enfin à la réalité virtuelle, il désire maintenant s'attaquer au problème de l'intelligence artificielle. Mais il ne s'agit pas ici de faire de l'apprentissage automatique, non, John Carmack va travailler sur l'intelligence artificielle forte.

 

Créer une machine sentiente

Ce concept, aussi appelé "artificial general intelligence" en anglais, fait référence à une machine non pas seulement capable d'imiter une capacité humaine, mais qui aurait une réelle conscience de soi. C'est le concept d'intelligence artificielle tel qu'il est dépeint dans les œuvres de science-fiction, et qui motive nombre de scientifiques du secteur qui le voient comme le graal de la discipline. Il n'y a cependant pas de consensus sur la faisabilité d'une telle création, et encore moins sur quand elle pourrait subvenir.

 

John Carmack estime qu'il a une chance "non négligeable" de contribuer quelque chose à ce domaine, et qu'il doit donc travailler sur la question. Il compte y travailler depuis chez lui avec l'aide de son fils (qui a 15 ans). Il indique aussi que son second choix de projet était la conception d'un réacteur de fission nucléaire à bas coût, mais que cela ne se serait pas aussi bien prêté au travail à domicile.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media