Just Eat Takeaway annonce un partenariat avec Getir dans la livraison rapide

Le service de livraison de repas Just Eat Takeaway va proposer à la livraison les produits d'épicerie de Getir. Ce partenariat vise à renforcer l'offre de Just Eat Takeaway et permettre à Getir de toucher une plus large base de clients. Une façon pour ces acteurs de chercher à se renforcer alors qu'ils sont fortement affectés par l'inflation et la mauvaise conjoncture macro-économique.

Partager
Just Eat Takeaway annonce un partenariat avec Getir dans la livraison rapide

Just Eat Takeaway diversifie les produits qu'il livre. Le service de livraison de repas à domicile a annoncé le 17 novembre 2022 nouer un partenariat avec Getir afin de proposer à la livraison les produits d'épicerie de la start-up.

Un partenariat européen

Les produits Getir seront proposés sur l'application Just Eat Takeaway, et livrés par la start-up lorsqu'une commande est passée. Ce partenariat européen débutera avec l'Allemagne la semaine prochaine où environ 2000 produits seront proposés à l'achat en ligne sur les applications web et smartphone de Just Eat Takeaway. Puis, le partenariat sera progressivement étendu dans les semaines à venir à d'autres pays comme le Royaume-Uni, l'Espagne, l'Italie et la France.

Turancan Salur, le manager régional de Getir, évoque "une situation gagnante-gagnante pour les deux partenaires : les clients de Just Eat Takeaway peuvent choisir parmi une gamme plus large de produits d'épicerie et de commodité. Dans le même temps, Getir bénéficiera de l'accès à une large base de consommateurs et continuera de croître à travers l'Europe."

Un partenariat pour survivre ?

Ce partenariat intervient à un moment ou les entreprises de livraison semblent être en difficulté. L'inflation qui touche les consommateurs affecte aussi les acteurs de la livraison de repas qui avaient connu un regain d'activité avec la pandémie de Covid-19. Depuis, les clients sont également retournés au restaurant accentuant cette baisse d'activité. Deux ans après s'être emparé de l'Américain Grubhub, Just Eat Takeaway réfléchit à revendre cette entité sur fond de résultats mitigés. L'entreprise a également revu drastiquement à la baisse ses ambitions de salariat des livreurs en France. Un véritable revers pour celle qui mettait en avant son modèle vertueux.

Les acteurs du quick commerce, quant à eux, ne semblent pas avoir trouvé de business model satisfaisant. De nombreuses start-up ont vu le jour, elles sont parvenues à lever des millions pour se développer très rapidement. La concurrence fait rage à coup d'offres promotionnelles permettant aux clients de ne jamais vraiment payer le vrai coût de la livraison. Mais le changement de conjoncture économique les poussent aujourd'hui à faire des économies drastiques puisqu'elles peinent à lever des fonds face à la frilosité des investisseurs qui désormais se penchent sur la rentabilité des business model et ne financent plus des développements à tout va.

Par exemple, la start-up allemande Gorillas a licencié près de 300 personnes, soit près de la moitié de ses 600 salariés de bureau en mai dernier. Une enquête de Mediapart paru cet été rapportait que Getir aurait licencié près d'un quart de ses effectifs en France sans mettre en place de plan de sauvegarde de l'emploi pourtant obligatoire. En parallèle, le secteur semble se consolider. Getir auraient récemment mené des discussions afin de racheter son concurrent Gorillas qui lui-même s'était emparé de Frichti en début d'année. Ce partenariat établie-t-il les prémices d'un rapprochement plus poussé entre Just Eat Takeaway et Getir ?

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS