Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Kili Technology lève 5,7 millions d'euros pour exporter sa plateforme de structuration des données

Levée de fonds Passer de données brutes inexploitables à des données structurées pour industrialiser les projets d'IA. Voici ce que promet la plateforme SaaS développée par la start-up parisienne Kili Technology, qui vient de boucler une levée de fonds d'amorçage de 5,7 millions d'euros. Sa solution est déjà utilisée par Carrefour, Bureau Veritas et Safran.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Kili Technology lève 5,7 millions d'euros pour exporter sa plateforme de structuration des données
Kili Technology lève 5,7 millions d'euros pour exporter sa plateforme de structuration des données © Kili Technology/LinkedIn

La start-up Kili Technology vient d'annoncer avoir bouclé sa première levée de fonds d'un montant de 5,7 millions d'euros. Le tour de table a été mené par les fonds de capital risque Serena et e.ventures ainsi que des business angels, tels qu'Olivier Pomel qui est le CEO de Datadog, Stanislas de Bentzmann qui dirige Devoteam et les fondateurs de PeopleDoc. 

Accélérer à l'international
Grâce à ces nouveaux fonds, la jeune pousse française souhaite accélérer son développement international. Son outil d'annotation des données est déjà utilisé par plusieurs dizaines de clients en France, tels que Crédit Agricole, Safran, EDF, Bureau Veritas et Carrefour, mais également par des sociétés en Europe, aux Etats-Unis et en Chine

D'après Kili Technology, 80 % des projets d'IA sont abandonnés par manque de données structurées. C'est pour réduire ce taux que la jeune pousse, créée fin 2018, a développé une plateforme SaaS qui permet aux entreprises de structurer leurs données pour déployer leurs projets en IA et ainsi accélérer leur transformation numérique. Ainsi, les données brutes inexploitables deviennent des données d'apprentissage, qu'il s'agisse de texte, d'image ou de vidéo.

La mise à disposition d'un vivier d'experts
Cet outil "collaboratif et intuitif" s'adresse aux équipes techniques et métier, détaille Edouard d'Archimbaud, co-fondateur et CTO de Kili Technology. En parallèle, les équipes peuvent être épaulées par un vivier d'experts – chargés de relation client, ingénieurs, médecins... – en fonction du secteur de l'entreprise cliente. 

Sans citer son nom, l'entreprise explique qu'elle accompagne par exemple une start-up française qui développe un outil de diagnostic pour la détection du cancer de la vessie non invasif et plus efficace que la cytologie urinaire. Sa plateforme lui a permis d'accélérer la classification des images microscopiques et d'effectuer une segmentation sémantique des cellules cancéreuses.

Le marché de l'annotation des données devrait croître à 4 milliards de dollars en 2025, contre 700 millions en 2019, d'après Grand View Research, GM Insights et Business Wire. La plupart des entreprises du secteur se trouve outre-Atlantique, parmi lesquelles se trouve la start-up californienne Labelbox, qui compte parmi ses clients Airbus, Bayer et Caption Health.

Doubler les effectifs d'ici fin 2021
Kili Technology dispose d'un bureau à Paris, à New-York et à Singapour. Pour accélérer le déploiement de sa plateforme, elle compte doubler ses effectifs en passant de 15 à 30 collaborateurs d'ici la fin 2021. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media