Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Kiplin, éditeur de jeux dédiés à l'activité physique, espère être remboursé par la Sécu

Levée de fonds L’éditeur nantais Kiplin, qui développe des jeux numériques dans le secteur de santé pour favoriser l’activité physique, vient de lever 3,7 millions d'euros. Grâce à cette opération, il espère voir sa solution remboursée par la Sécurité sociale.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Kiplin, éditeur de jeux dédiés à l'activité physique, espère être remboursé par la Sécu
Kiplin, éditeur de jeux dédiés à l'activité physique, espère être remboursé par la Sécu © Asylab

Sur le marché de l’édition de jeux mobiles, Kiplin se spécialise, depuis 2014, sur un marché de niche : la prévention santé dans l’optique de favoriser l’activité physique. Pour aller plus loin en réponse à cette problématique sociétale, la société vient de lever 3,7 M€, dont 2,7 M€ en capital. Participent à cette opération, la Banque des territoires, mais également Mutuelle Impact, un fonds initié par la Mutualité Française et géré par XAnge.

Un levier d’éducation thérapeutique
Depuis sa création, Kiplin a développé un catalogue de plusieurs jeux thématiques s’inscrivant dans une dynamique collaborative. La progression dans les jeux est conditionnée à l’activité physique, captée par exemple par le compteur de pas du téléphone ou une montre connectée.

La PME nantaise cible principalement les entreprises et les acteurs de la santé, leur permettant de proposer ces activités ludiques à leurs salariés ou leurs patients dans le cadre de parcours de soins. "Le jeu est un levier d’éducation thérapeutique. S’y ajoute la dimension sociale favorisant encore plus l’engagement. L’objectif est d’attaquer la sédentarité et de freiner le développement des maladies chroniques", explique Vincent Tharreaud, qui s’appuie sur un comité scientifique de 10 experts.

Une centaine de clients en BtoB
Côté entreprises, Kiplin fait état d’environ 100 000 utilisateurs liés à une centaine de clients comme Boursorama, BPCE, EDF, Heineken, Google ou encore Playmobil. Dans le secteur de la santé, la solution de Kiplin est utilisée par des structures comme l’APHP, le groupe Ramsay Santé ou encore l’Institut de cancérologie de l’Ouest, ciblant l’accompagnement de patients touchés par du diabète, de l’obésité ou un cancer.

A ce stade de son développement, Kiplin mentionne un chiffre d’affaires d’un peu plus d’un million d’euros. La société emploie 45 salariés en Nantes et Paris, contre 15 début 2020.

L’application de Kiplin est certifiée comme un dispositif médical numérique depuis octobre 2021. La société souhaite maintenant obtenir le remboursement de sa solution par l’Assurance Maladie. Pour ce faire, renforcée par cette opération financière, elle va engager de nouveaux développements techniques mais aussi des essais cliniques.