L'Académie du Métavers fera ses premiers pas à Marseille

Mise en place par Meta et Simplon avec l’appui financier de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Académie du Métavers va former à compter du 5 décembre sa première promotion de concepteur / développeur en technologies immersives et de technicien support/assistance. Son lancement a été effectué le 27 octobre à Marseille.

Partager
L'Académie du Métavers fera ses premiers pas à Marseille
Alexandre Chervet (Simplon.co Sud-Est), Laurent Solly (Meta Europe du Sud), Renaud Muselier (Région Provence-Alpes-Côte d’Azur) et Véronique Saubot (DG Simplon.co).

L’annonce avait été faite le 13 juin, sa concrétisation a pris forme ce 27 octobre à Marseille, dans l’enceinte du "Cloître", où se dérouleront à partir du 5 décembre les formations de la première promotion de futurs talents du Métavers.

L’Académie du Métavers, première école gratuite et inclusive exclusivement dédiée au métavers, accueillera une vingtaine d’élèves afin de les transformer en concepteur/développeur en technologies immersives (réalité virtuelle, augmentée et mixte) et métavers et en technicien support/assistance pour déployer et maintenir les équipements nécessaires à l’expansion de ces environnements. Le cursus s’étendra sur une vingtaine de mois, à savoir 3 à 6 mois de formation individuelle intensive, puis 12 à 18 mois en alternance au sein d’entreprises régionales.

Entreprise sociale et solidaire spécialisée dans les métiers du numérique (20 000 personnes formées depuis 2013), Simplon.co assurera ces formations, Meta lui fournira son expertise, ses solutions et des équipements (dont des casques de réalité virtuelle Quest 2) pour l’accompagner, et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur contribue à son financement à hauteur de 350 000 euros aux côtés de l’Europe et des organismes de formation professionnelle (OPCO).

Former tout type de profils

"Depuis 2018 et son implantation dans cette région Sud, Simplon.co a formé 1 200 personnes et 350 viennent d’y effectuer leur rentrée dans les 'Fabriques' de différentes villes. Après les 20 de Marseille, 20 autres s’ajouteront bientôt à Nice", explique Alexandre Chervet, directeur régional de Simplon Sud-Est.

Pour Laurent Solly, vice-président de Meta Europe du Sud, le poids de l’écosystème numérique régional justifie ce lancement depuis ce territoire. "Le numérique y emploie 40 000 personnes et compte 8 000 entreprises, avec des réseaux structurés, des sociétés leaders, des start-ups exceptionnelles… L’industrie numérique n’est pas réservée qu’à quelques grandes capitales internationales, il est possible de former et d’innover partout sur ces technologies déjà à l’œuvre aujourd’hui dans de nombreux secteurs comme la santé, l’automobile, le bâtiment… et d’accélérer d’autres usages. Cette école s’inscrit dans cet écosystème, avec une logique volontairement sociale et inclusive."

Pour Véronique Saubot, directrice générale de Simplon.co, "6 000 emplois sont non pourvus sur ce territoire dans le secteur numérique, les entreprises ne réussissent plus à recruter. Nos équipes travaillent étroitement avec elles pour leur fournir les compétences qu’elles recherchent. Les élèves sont mis dans des situations de projets réels, concrets, qui correspondent à leurs besoins. Nous sommes parvenus également à féminiser l’accès à ces métiers numériques puisque 40% de femmes ont été formées par Simplon alors que le taux moyen du secteur est de 12%."

Opportunités diverses d’insertion

A l’occasion de ce lancement officiel, plusieurs sociétés régionales ont pu intervenir ou exposer leurs solutions (et attentes) à l’image du studio arlésien de production 3D temps réel VR’TIG.0, du bureau de production de maquettes numériques 3D en format BIM collaboratif, SigmaLynx, du concepteur du jeu "Cross The Ages" mêlant NFT, blockchain, cryptomonnaies, littérature de science-fiction, jeu vidéo et cartes à collectionner, de Come in VR (formations sur simulateurs en réalité virtuelle) ou encore de Wixar (expériences immersives collaboratives).

"Nous avons déjà embauché 50 personnes en CDI en 2022, nous collaborons avec une centaine d’artistes, avec des écrivains, et nous allons encore avoir besoin de nouveaux talents", indique Sami Chlagou, cofondateur et dirigeant de Cross The Ages à Marseille. Pour Renaud Muselier, président de la Région, "le territoire offre une multitude de modalités d’expérimentations pour insuffler, générer et asseoir des compétences vers l’avenir". Avant fin novembre, devrait être lancée sur les mêmes bases l’Académie du Métavers de Nice. Viendront ensuite Paris et Lyon dans un ordre qui reste à déterminer.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS