Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'accéléromètre, ce mouchard caché dans nos smartphones

Hristo Bojinov, chercheur à l’Université de Stanford a découvert une nouvelle méthode d’identification des smartphones grâce à leur accéléromètre. Des failles sur les capteurs des accéléromètres permettraient d’identifier chaque appareil comme modèle unique et d’avoir accès à son contenu.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'accéléromètre, ce mouchard caché dans nos smartphones
L'accéléromètre, ce mouchard caché dans nos smartphones © DR

Hristo Bojinov, chercheur à l’Université de Stanford a découvert une nouvelle défaillance dans le système de sécurité des smartphones due à l'accéléromètre de ces derniers. Le blog spécialisé SFGate dévoile la trouvaille du chercheur.

L'accéléromètre est une pièce de l'appareil composée de plusieurs petits capteurs.Tous les smartphones en sont équipés. C'est l'accéléromètre qui permet notamment à l'écran de passer du mode paysage au mode portrait quand un utilisateur incline son téléphone.

Des failles sur les capteurs rendent l'appareil vulnérable

Lorsque le téléphone n'est pas en mouvement, l'accéléromètre ne devrait sentir que la force de gravité. "Dans un monde parfait, le numéro qu'il produit serait -1 lorsque le téléphone est orienté vers le haut et à plat et +1 quand il est orienté vers le bas", explique Hristo Bojinov.

Cependant, chaque capteur de l'accéléromètre présente une défaillance. Ainsi, l'accéléromètre dévoile une série de chiffres comme,0762669283983 ou 1,00111302044, une combinaison qui est propre à chaque smartphone et permet ainsi de l'identifier.

Des problèmes de confidentialité

Cette défaillance laisse craindre des problèmes de confidentialité. Les annonceurs pourraient alors contourner le cadre législatif de la publicité et profiter de ce dysfonctionnement pour proposer davantage d'annonces ciblées et orienter l'utilisateur vers des produits spécifiques.

Alors que sur un ordinateur, les utilisateurs peuvent choisir un navigateur qui bloquent certains cookies, le navigateur mobile ne le permet pas et  traque les utilisateurs à leur insu. Le bug de l’accéléromètre ne peut pas être détecté ni contrôlé. 

Hristo Bojinov doit encore étayer sa thèse. Pour plus de détails, le chercheur a développé un site permettant de vérifier si l’accéléromètre de votre smartphone est défaillant et laisse apparaître cette empreinte.

Wassinia Zirar

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

super nav
27/02/2014 22h17 - super nav

Sur les accéléromètres électromécaniques, le biais, erreur due à la fabrication et à l'usure, varie dans le temps. Pas sur ceux-là?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media