L’acteur de l'ingénierie et du conseil en technologies Astek va plus vite qu'attendu

Avec deux ans d’avance sur ses objectifs, Astek va réaliser un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros en 2022 et compter plus de 7 000 collaborateurs. Pour y parvenir, l’entreprise mise depuis sa création sur deux activités : Accompagner ses clients à devenir des industries intelligentes d’une part, et opérer avec eux la transition digitale d’autre part.

Partager
L’acteur de l'ingénierie et du conseil en technologies Astek va plus vite qu'attendu

A sa création, en 1988, Astek donnait l’image d’une avant-gardiste avec son ambition d’accompagner ses clients dans leurs questionnements liés aux technologies de l’information et leurs problématiques de R&D. Plus de 30 ans plus tard, profitant notamment d’une forte croissance dans les années 90, l’entreprise a bien grandi.

"Quand j’ai rejoint l’entreprise en 2013, elle affichait un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros et nous avions l’objectif d’accélérer le développement. Après un plan stratégique réussi visant à atteindre 300 millions d’euros en 2019, nous avions lancé un nouveau plan à 5 ans pour atteindre 500 millions d’euros en 2024," détaille Julien Gavaldon, président du directoire d’Astek.

Avec deux ans d’avance, l’entreprise a atteint son objectif et s’appuie désormais sur plus de 7 000 collaborateurs dans 23 pays. Son activité repose toujours sur deux piliers : le digital, 70% de son chiffre d’affaires, et l’industrie intelligente, soit 30%.

Le numérique au cœur des industries

"Le digital envahit l’industrie et il faut donc avoir un pied dans chaque domaine pour faire le lien entre les différentes problématiques." Astek intervient auprès de ses clients pour une industrie plus intelligente tant dans le process de fabrication que dans la conception de produits toujours plus connectés.

"Nous aidons par exemple un client du secteur de la défense à digitaliser sa R&D pour passer d’une proof of concept à une numérisation complète et atteindre une production intégralement digitalisée." Par ailleurs aux côtés d’Alstom, Astek a développé des capteurs connectés au système de validation des tramways pour compter le nombre de voyageurs et réaliser un différentiel avec le nombre de titres enregistrés.

"Ce projet recouvre à la fois de l’ingénierie électronique, de la connexion à un système d’information embarqué, du traitement intelligent des données afin de fournir une aide à la décision aux contrôleurs, dans le but d’optimiser leur travail." Outre le ferroviaire ou la défense pour qui elle développe également des solutions de sécurité numérique, de décryptage de la parole et de la détection de silhouette, Astek intervient pour les industriels de l’automobile, de l’aéronautique, du spatial, de l’énergie comme le nucléaire et les énergies renouvelables.

"Nous participons, en amont, à la conception d’éoliennes off-shore avec des outils numériques pour l’étude de structure par exemple, puis ensuite dans le pilotage du projet et l’exploitation des données."

Grandir grâce à l’inévitable changement

Également au service du secteur tertiaire, Astek s’est fait un nom auprès des banques mais aussi du commerce. "Comme d’autres de nos clients, une enseigne de sport repense complètement son modèle économique en y intégrant la digitalisation. Il faut tout repenser à partir du profil du client et imaginer de nouvelles réponses aux besoins. Nous pouvons intervenir du développement d’application jusqu’au marketing digital pour proposer le bon outil en fonction des cibles à atteindre."

Client historique d’Astek, Orange confie également des missions à l’expert de l'ingénierie et du conseil en technologies notamment sur le développement d’outils pour suivre l’état des réseaux mobiles et fibre. Devant les défis à relever avec l’intégration du digital, l’entreprise entend poursuivre sa croissance et se fixe un nouvel objectif pour 2027, atteindre 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Elle prévoit de s’appuyer tant sur une croissance organique estimée entre 15 et 20% par an que sur une croissance externe ciblée sur l’expertise ou les localisations géographiques.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS