Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'activité de mise en relation d'un besoin et d'un fournisseur a généré 6,6 milliards d'euros d'affaires en 2013

L'Usine Digitale révèle en exclusivité la 1ère version du baromètre 2014 de la génération de Leads sur Internet, réalisé par KPMG pour l'Apli (association des producteurs de Leads sur internet) qui regroupe 14 des 50 acteurs français de ce secteur. Il révèle que cette industrie numérique née dans les années 2000 et qui consiste à mettre en relation un utilisateur exprimant un besoin à un fournisseur le satisfaisant a généré un volume d'affaires de 6,6 milliards d'euros en 2013.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'activité de mise en relation d'un besoin et d'un fournisseur a généré 6,6 milliards d'euros d'affaires en 2013
L'activité de mise en relation d'un besoin et d'un fournisseur a généré 6,6 milliards d'euros d'affaires en 2013

"La génération de leads sur internet est encore peu connue, explique Eric Cholet, président de choisir.com et secrétaire général de l'association des producteurs de leads sur internet (APLI). C'est parce qu'elle est utile dans les secteurs où le e-commerce n'existe pas." Et pour cause : elle consiste à mettre en relation via internet des utilisateurs (particuliers ou entreprises) exprimant un besoin avec un fournisseur y répondant.

"Si cette industrie, née en France au début des années 2000, explose, reprend Eric Charlot, c'est que quasiment tout achat commence désormais par une recherche sur internet, avant l'acte d'achat, qu'il soit physique ou numérique." C'est pourquoi l'Apli organise ce 10 septembre à Paris le premier LeadCampus, regroupant les acteurs du secteur. A cette occasion l'association a demandé à KPMG de réaliser un baromètre donnant un aperçu de ce que pèse, dans l'économie, cette activité encore adolescente.

Infopro Digital, entreprise éditrice de L'Usine Digitale, est également membre de l'Apli de part les activités de génération de leads de ses filiales IPD, Bedouk et Toute la Franchise.

On y apprend qu'en 2013, 12,3 millions de leads ont été vendus, générant 1,95 millions d'actes d'achats. Ces mises en relations ont engendré un volume d'affaires de 6,6 milliards d'euros pour les fournisseurs s'étant placés sur ces plates-formes, qui ont, elles, réalisé un chiffre d'affaires de 160 millions d'euros pour leur travail d'intermédiation. Si 10 fois plus de leads sont générés en B2C qu'en B2B, ceux-ci représentent moins de 80% du chiffre d'affaires des plates-formes et moins de 70% du volume d'affaires généré pour les acheteurs de leads.

"Sur les 50 entreprises françaises existant, 20 travaillent en B2B et 30 en B2C, commente le secrétaire général. Et toutes sont en croissance !" Un bon indicateur de ce boom se trouve dans les intentions d'embauche : sur les 14 entreprises membres de l'Apli, celles travaillant en B2B envisagent en moyenne 10 embauches en 2014, celles mettant directement en relation le consommateur final à une entreprise prévoient d'en embaucher 4 en moyenne.

Charles Foucault

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.