Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'aéroport d'Heathrow s'équipe d'un système anti-drone pour détecter les appareils non autorisés

Vu ailleurs Pour détecter les appareils non autorisés et leurs pilotes, l'aéroport de Londres Heathrow s'équipe d'un système anti-drone conçu par Aveillant, une filiale du groupe Thales. Il utilise un système de "radar holographique" capable de détecter de très petites cibles en mouvement.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'aéroport d'Heathrow s'équipe d'un système anti-drone pour détecter les appareils non autorisés
L'aéroport d'Heathrow s'équipe d'un système anti-drone pour détecter les appareils non autorisés © unsplash/Tomas Williams

L'aéroport Londres Heathrow a déployé un système anti-drone, révèle Bloomberg dans un article publié le 14 janvier 2020. Un outil devenu presque indispensable pour protéger la plate-forme aéroportuaire la plus fréquentée d'Europe après une série d'incidents. 

 

L'utilisation d'un radar holographique

Baptisé "Counter Drone", ce système a été conçu par Aveillant, filiale du groupe français Thales, dans le cadre d'un ensemble de dispositions de protection gérées par Operational Solutions. Il est non seulement capable de détecter les drones non autorisés qui volent dans la zone aéroportuaire, mais également de localiser leur pilote. Ces derniers encourent jusqu'à cinq ans de prison pour avoir volé dans une zone restreinte sans autorisation.

 

Pour fonctionner, "Counter Drone" utilise un système de "radar holographique", identique à celui de l'aéroport Charles de Gaulle à Paris. Contrairement aux radars giratoires classiques qui balayent le ciel de façon discontinue, les radars holographiques sont capables d'émettre un flux continu, idéal pour suivre de très petites cibles manoeuvrantes telles que des drones. Cette technologie permet également de repérer un drone à plusieurs kilomètres de distance.

 

Heathrow face à une série d'incidents

"La sûreté et la sécurité de nos passagers et collègues est notre priorité numéro un. C'est pourquoi nous investissons dans cette nouvelle technologie de pointe qui améliorera nos capacités de détection et de dissuasion des drones dans et autour de notre aérodrome", s'est félicité Jonathan Coen, directeur de la sécurité de l'aéroport.

 

Il faut dire qu'Heathrow a dû faire face à une série d'incidents. En avril 2018, par exemple, un avion de la compagnie Virgin a failli percuter deux drones au moment d'atterrir. Plus récemment, en septembre 2019, des militants écologiques prévoyaient de faire voler des drones à proximité de l'aéroport avant d'être arrêtés par la police.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media