Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'agence de performance digitale Labelium réalise une grosse acquisition aux Etats-Unis

Vu ailleurs L'agence française, fondée en 2001, poursuit sa stratégie de croissance externe en rachetant 1000heads, une agence spécialisée dans le marketing sur les réseaux sociaux, pour 100 millions d'euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'agence de performance digitale Labelium réalise une grosse acquisition aux Etats-Unis
L'agence de performance digitale Labelium réalise une grosse acquisition aux Etats-Unis © Pixabay

L'agence de marketing digital française Labelium rachète l'agence américaine 1000heads, spécialisée dans le marketing sur les réseaux sociaux, pour plus de 100 millions d'euros, rapporte ce mardi 3 mai le quotidien Les Echos. La nouvelle entité dépassera les 100 millions d'euros de chiffre d'affaires.

L'activité de Labelium, fondée en 2001, regroupe le conseil en stratégie de référencement naturel et payant sur les moteurs de recherche, et plus largement en techniques de "growth hacking" : acquisition e-commerce, stratégies omnicanal, analyse de données, publicité sur le web, le mobile et les réseaux sociaux, gestion de catalogue sur les places de marché, etc. L'agence, présente dans 14 pays, compte plus de 600 collaborateurs et gère 2 milliards de dollars de budget. Elle travaille notamment avec Sephora, Nexity, L'Oréal, Carrefour et Décathlon.
 

Le plus gros rachat à date

De son côté, 1000heads regroupe 180 employés. Ce rachat est le dernier en date d'une série de 8 acquisitions débutée en 2016, et qui devrait se poursuivre selon Les Echos. Labelium continue en parallèle sa croissance organique, puisqu'elle a lancé début avril une nouvelle division dédiée à l'accompagnement de la réduction de l'empreinte écologique des industries numériques, baptisée Footsprint. Et en novembre dernier, elle avait lancé une division dédiée à la publicité programmatique.

Labelium a fait entrer à son capital en 2014 des fonds d'investissement, qui l'alimentent en argent frais pour conduire sa croissance. Son actionnaire majoritaire est actuellement le fonds britannique Charterhouse.