L'américain Telit s'empare de l'activité IoT cellulaire de Thales

Thales cède son activité de produits IoT cellulaires à la société américaine Telit, spécialisée dans l'internet des objets. Thales, qui doit prendre une participation de 25% dans la nouvelle entité, entend se concentrer sur l'aérospatial, la défense, la sécurité et l'identité numérique.

 
Partager
L'américain Telit s'empare de l'activité IoT cellulaire de Thales

Thales revend son activité de produits IoT cellulaires au spécialiste de l'internet des objets (IoT) Telit. Les deux entreprises ont annoncé le 29 juillet 2022 avoir conclu un accord contraignant sur l'acquisition de la division de Thales comprenant les modules, passerelles et cartes modem pour les communications cellulaires sans fil, lequel couvre les normes 4G/LTE, LPWAN et 5G. Les détails financiers ne sont pas précisés, et les partenaires espèrent finaliser cette transaction dans le courant du quatrième trimestre 2022.

Telit renforce son offre IoT

Cette acquisition "va non seulement stimuler notre capacité à répondre plus précisément aux besoins des clients grâce à un portefeuille plus riche, mais va également nous permettre de proposer tout un éventail de nouvelles offres", affirme Paolo Dal Pino, directeur général de Telit, dans un communiqué. L'entreprise américaine propose des modules de communication et de localisation sans fil ainsi que des services de gestion et forfaits mobiles pour les MVNO (opérateurs mobiles virtuels), des logiciels de périphérie et cloud, et diverses plateformes pour l'IoT industriel et la gestion des données.

Grâce à cette acquisition, Telit va élargir sa présence sur les segments de l'IoT industriel et se renforcer dans les solutions cybersécurisées en matière de modules et de connectivité cellulaire. L'entreprise va proposer des solutions dans des secteurs aussi variés que les systèmes de paiement, l'énergie, l'e-santé et la sécurité.

Thales recense environ 550 collaborateurs répartis dans 23 pays travaillant au sein de son activité IoT cellulaire. Celle-ci a généré un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros en 2021. Telit Cinterion se targue de devenir ainsi le plus grand fournisseur occidental de solutions IoT.

Thales se concentre sur ses activités principales

Dans le cadre de cet accord, Thales doit devenir actionnaire de Telit Cinterion à hauteur de 25%, selon BFM Bourse. L'entreprise sera contrôlée par la société de gestion d’actifs DBAY Advisors et dirigée par son actuel directeur général Paolo Dal Pino. L'américain ajoute vouloir se concentrer sur l'IoT industriel avec la clôture de cette opération et envisage de gérer séparément sa branche IoT automobile.

Telit Cinterion "offrira une proposition de valeur unique sur un marché mondial de l'IoT très concurrentiel et permettra à Thales de concentrer ses investissements sur ses trois activités principales, à savoir l’aérospatial, la défense et la sécurité, et la sécurité et l’identité numérique", a commenté Philippe Vallée, EVP, Identité et Sécurité Numériques chez Thales. Côté identité numérique, Thales s'est récemment renforcé en s'emparant de OneWelcome pour 100 millions d'euros. Et le groupe français entend renforcer ses effectifs dans la cybersécurité en recrutant 1000 personnes dans les prochains mois.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS