Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'analyse de la data : une véritable promesse d’amélioration des marges des utilities

Bertrand Chaillet est directeur secteur énergie & environnement du groupe Viseo. Il juge que l’exploitation efficace et durable des réseaux passe par la mise en place d’une stratégie long terme de gestion des données. Il appelle à donc à l’utilisation de mécanisme exploratoire des données dans le but d’optimiser les coûts d’exploitation, de réduire les impayés et de développer de nouveaux services.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'analyse de la data : une véritable promesse d’amélioration des marges des utilities
L'analyse de la data : une véritable promesse d’amélioration des marges des utilities

168 milliards d’euros, c’est la gigantesque valeur à neuf estimée des réseaux d’eau potable en France (source : IRSTEA).  C’est le prix historique qu’il a fallu payer pour garantir un approvisionnement général fiable. En tant que consommateur, nous ne pouvons être que pleinement satisfait de cette situation. Mais encore faut-il réussir à maintenir ce fantastique actif, et le contexte actuel n’est durablement pas en faveur des exploitants : l’augmentation des coûts d’entretien et d’exploitation des réseaux, combinée à la baisse des recettes issues de la maitrise des consommations et la stagnation des prix pèsent lourdement sur eux. Au mieux pour les exploitants, il faudra se satisfaire de ressources financières constantes, au pire il faudra prendre en compte de forte réduction.

La régie d’Eau d’Azur a ainsi récemment annoncé une diminution probable de 14% du prix de la facture d’eau pour la plupart de ses abonnés niçois. Bien entendu, en parallèle, les acteurs doivent investir pour sécuriser leurs approvisionnements et conserver un bon niveau de performance des infrastructures. La pression est clairement sur les exploitants. Dans ce contexte, la généralisation prochaine des compteurs intelligents et la valorisation des données issues de la télérelève apportent de nouvelles perspectives aux acteurs du secteur :

- L’optimisation du coût de fonctionnement et d’exploitation des infrastructures

- La réduction des impayés et de la fraude

- Le développement de nouveaux services à destination des abonnés.

Exploiter ces perspectives impose de mettre en place une stratégie globale et long terme autour de la donnée.

Première étape : Mise en place une démarche d’Analyse Exploratoire des données

Elle s’appuie sur un ensemble d’outils mathématiques et de visualisation qui résument et représentent visuellement les données et leurs variables, identifient leur ressemblance et leur relation. Cette approche permet assez rapidement d’identifier des équipements ou des clients présentant des comportements proches, ou d’isoler des comportements anormaux. Chez des acteurs comme Eaux de Paris qui ont mis en place cette démarche, la fiabilisation des données de facturation a permis de réduire de façon significative le nombre de factures en anomalie, diminuant d’autant le coût de traitement de ces factures. Elle a aussi permis de diminuer le coût des opérations de maintenance, en identifiant mieux et plus tôt les consommations anormales, souvent annonciatrices de problèmes sur le réseau de distribution (casse et/ou micro-fuite). Les bénéfices sont instantanés. A eux seuls, ils justifient les investissements à consentir pour équiper les réseaux.

Deuxième étape : le prédictif

Ce travail initial d’exploitation, en particulier autour des problématiques de maintenance, ouvre la voie vers la deuxième grande phase de l’analyse : le prédictif. Pour Eau de Paris, la segmentation de près de 100 000 courbes de consommation, croisée avec des données externes significatives pour ces segments, a permis le développement de nouveaux modèles de prévision donnant de nouvelles perspectives aux équipes marketing et commerciales.

Google a d’ailleurs compris depuis des années le potentiel énorme que représente le sujet de la valorisation de la donnée, et l’a, à nouveau, prouvé en 2014 avec l’acquisition du Thermostat connecté NEST. Il ne faut pas voir dans cette acquisition l’opportunité pour Google de se lancer sur le marché très concurrentiel des objets connectés. Compte tenu du montant de l’acquisition, l’intérêt pour Google n’est certainement pas dans les revenus générés par la vente de ces thermostats. L’intérêt de Google est ailleurs : il réside clairement dans la valorisation des données. Dans l’hypothèse où cette quantité colossale de données collectées en temps réel puisse être corrigée, partagée et monétisée, les bénéfices sont nombreux pour les acteurs du secteur.

En premier lieu, ces données permettraient aux fournisseurs d’énergie une meilleure prévision de la consommation, permettant ainsi d’adapter en temps réel la production d’énergie et générant au passage des économies de fonctionnement (produire plus d’énergie pour assurer un potentiel pic de consommation peut coûter plus cher que cela ne rapporte).

Enrichies et croisées de données externes comme les caractéristiques de l’habitat et du ménage (météo locale, nature du logement, équipements du logement, etc.), ces données peuvent ensuite générer des relais de croissance à travers des offres de services centrées sur le profil du client.

Car la finalité est bien de pouvoir piloter globalement le système, ce qui impose une délégation par les utilisateurs. Maitriser un point de mesure, comme un compteur, ne donne en rien la main sur les drivers de l’usage. Le pilotage des équipements du bâtiment ou de la maison est le moyen de disposer d’un contrôle direct sur les sources de consommation, tout en développant une nouvelle gamme de services basés sur les usages. On parle là d’optimisation de contrat de chauffage, de valorisation des capacités d’effacement, d’engagement sur des critères de conforts ou de sécurité.

Cette tendance vers le pilotage devrait dépasser rapidement le stade de traitement des divers verticaux du bâtiment, pour aller vers la mise en place d’une gestion globale du système, par l’orchestration des diverses applications pour assurer une performance globale, optimale, et multidimensionnelle. La bataille de la maison ne fait finalement que commencer.

Bertrand Chaillet, Directeur Secteur Energie & Environnement de Viseo

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale