Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'ancien CEO de Waze affirme que l'application aurait pu mieux se développer sans Google

Noam Bardin, CEO de Waze depuis 2009, a quitté la société fin janvier. L'homme affirme aujourd'hui que Waze aurait probablement pu grandir plus vite et plus efficacement en restant indépendant. Il regrette que bon nombre d'idées mises en place par ses équipes soient reprises (notamment par Maps) sans que l'application puisse bénéficier de certains avantages de la part de Google.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'ancien CEO de Waze affirme que l'application aurait pu mieux se développer sans Google
L'ancien CEO de Waze affirme que l'application aurait pu mieux se développer sans Google © Pixabay/CC

Waze aurait-il pu mieux se développer en dehors de Google ? Cette question surgie aujourd'hui avec le départ de Noam Bardin. L'homme qui était à la tête de Waze depuis 2009, et a mené son rachat par Google, a quitté l'entité fin janvier (il n'a pas encore été remplacé) et écrit un article de blog publié mercredi 17 février 2021. "Avec le recul, nous aurions probablement pu grandir plus vite et plus efficacement si nous étions restés indépendants", affirme Noam Bardin.

Au moment de la vente, explique-t-il, Waze, qui avait de mauvaises relations avec certains membres du conseil d'administration, n'avait pas beaucoup de capitaux. Ce rachat semblait alors la meilleure idée pour développer l'application surtout que Google promettait de leur laisser leur indépendance. Le géant de l'internet a donc déboursé près d'1 milliard de dollars en 2013 pour s'emparer du calculateur d'itinéraires pour les automobilistes. Quelle était le but de cette acquisition pour Google ? Etait-il de renforcer ses compétences et développer l'application ou bien s'emparer d'un concurrent potentiellement gênant pour Maps ?

Des idées reprises par Google
"Toute idée que nous avions était rapidement reprise par Google Maps", affirme Noam Bardin. Ces idées sont reprises, sans pour autant que Waze puisse bénéficier de certains avantages de la part de Google : l'App Store Android considérant par exemple l'application comme une tierce partie sans aucun option de pré-installation ou de distribution supplémentaire.

"Nous avions beaucoup plus d'argent à dépenser en marketing, mais nous devions les dépenser comme n'importe quelle autre entreprise, sauf que nous étions limités dans ce que nous pouvions faire et dans le choix des partenaires avec lesquels nous pouvions travailler en raison des politiques de l'entreprise [de Google, Ndlr]", explique Noam Bardin.

De 10 à 140 millions d'utilisateurs mensuel
L'ancien dirigeant de Waze reconnaît tout de même que l'application est passée de 10 millions d'utilisateurs mensuels lors de son rachat à plus de 140 millions d'utilisateurs mensuels aujourd'hui. Preuve, s'il en est, que Waze a considérablement grandit depuis 2013. Mais, Noam Bardin affirme que cela est uniquement dû au travail des équipes de Waze et non pas à un support éventuel de sa maison-mère.

En réponse à ce poste, Google assure avoir "investit énormément" dans Waze et ses communautés, rapporte Reuters. L'entreprise expliquant par exemple avoir lancé Waze Carpool, ajouté le prix des péages, l'intégration avec Audible, etc.

Un différend sur la suite ?
Avant la pandémie, Waze générait plus de 200 millions de dollars par an grâce aux publicités sur la restauration rapide, la vente au détail et d'autres domaines, diffusées dans son application, rapporte Reuters. Mais la question de savoir comment se développer d'avantage a été sujette à des débats en interne. Certains suggérant de poursuivre les efforts du côté publicitaire alors que Noam Bardin était plus intéressé sur le développement de son application de covoiturage lancée en 2016.

Au final, Noam Bardin explique aussi avoir été lassé par le fait de devoir se concentrer sur pleins d'autres questions que le développement de nouveaux produits à destination des utilisateurs. S'il a essayé de garder l'esprit start-up avec ses équipes, cela semble compliqué sur le long terme à partir du moment ou l'application est détenue par un grand groupe.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.