Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'ancien patron d'Android quitte Google pour aider le chinois Xiaomi à s'étendre à l'international

Hugo Barras, précédemment Vice Président d'Android chez Google, a annoncé rejoindre l'équipe du fabricant de smartphones chinois Xiaomi, pour développer sa stratégie globale.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'ancien patron d'Android quitte Google pour aider le chinois Xiaomi à s'étendre à l'international
L'ancien patron d'Android quitte Google pour aider le chinois Xiaomi à s'étendre à l'international

Xiaomi a annoncé la venue d'Hugo Barras, ancien vice président de la gestion des produits Android chez Google, et compte se développer en dehors des frontières chinoises. Le fabricant de smartphones a vu sa côte de popularité monter en flèche en Chine, se classant 6e au rang des vendeurs de smartphones en seulement deux ans, en partie en proposant des téléphones Android de qualité mais à petit prix. Xiaomi a par ailleurs été valorisé à 10 milliards de dollars la semaine dernière. Par comparaison, cette valorisation correspond à près au double de celle de Blackberry (à 5,5 milliards) et équivaut à celle de Lenovo.

Attaquer de front Apple et Samsung

La montée en puissance de la société ne fait que commencer. La compagnie avait surpassé Apple, l'année dernière, en termes de ventes de smartphones. L'équipe dirigeante de la société a par ailleurs été soigneusement choisie par le co-fondateur et PDG Lei Jun, explicitement dans le but de créer une compagnie pouvant prendre d'assaut Apple. De nombreux exécutifs de Xiaomi viennent de chez Google, Microsoft ou Motorola. Toutefois, malgré une croissance record et un marketing efficace, Xiaomi a encore du chemin à faire : selon Analysys International, au second trimestre, la société détenait une part de marché du smartphone en Chine de 2,5%, contre 4,6% pour Apple et 18,6% pour Samsung.

L'arrivée d'Hugo Barras a pour but d'attaquer un marché global, les efforts de la société portant uniquement sur le marché chinois jusqu'à présent. "Dans quelques semaines, je rejoindrai l'equipe de Xiaomi en Chine pour les aider à étendre globalement leur business et leur incroyable portfolio de produits, en tant que Vice Président de Xiaomi Global", a dit Hugo Barras sur Google+. Selon James Yan, un chercheur de International Data Corp à Beijing, "le plus gros challenge [pour une expansion] c'est le talent, et les relations avec les opérateurs mobiles dans les marchés à l'étranger". Hugo Barras pourrait bien relever ces deux défis.

Les téléphones de Xiaomi ont commencé à être vendus en dehors de la Chine, à Hong-Kong et Taiwan. L’année prochaine, Xiaomi pourrait s’étendre à cinq nouveaux marchés, avait annoncé le PDG en mai. Xiaomi s’était fixé comme objectif de vendre 20 millions de ses téléphones Android cette année.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale