L'AP-HP et l'Inria lancent un laboratoire dédié à la santé connectée

Partenaires de longue date, l'AP-HP et l'Inria s'associent une nouvelle fois pour lancer un laboratoire dédié aux sciences et technologies du numérique dans le champ de la santé. L'objectif est de développer sur 5 ans des dispositifs utiles au diagnostic, à la recherche sur les données médicales et au pilotage de l'activité hospitalière.

 

Partager
L'AP-HP et l'Inria lancent un laboratoire dédié à la santé connectée

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) annoncent la signature d'un accord cadre. D'une durée de 5 ans, cette collaboration vise à créer un laboratoire commun dédié à la santé connectée.

Dirigé par Dominique Chapelle, directeur de recherche au centre Inria Saclay, cette structure développera des projets de recherche et des innovations alliant les compétences complémentaires de deux organismes. Ce laboratoire associera également des universités franciliennes et leurs facultés de médecine, pharmacie ou odontologie (l'étude des dents).

Favoriser le transfert de techniques
Dans les détails, ce laboratoire doit favoriser le transfert de certaines techniques issues de la recherche vers l'exploration en milieu hospitalier, dans la biologie, l'imagerie…, ou vers les systèmes d'information de l'AP-HP. Il doit également accélérer la diffusion des connaissances dans un cadre interdisciplinaire et permettre la montée en compétence des cliniciens chercheurs de l’AP-HP et des chercheurs Inria dédiés à la santé.

Des collaborations avec des start-up et des industriels devront être mises en place pour le développement de dispositifs utiles au diagnostic, au traitement, à la recherche sur les données et au pilotage de l’activité hospitalière, à l’évaluation des innovations et à leur transfert dans le monde économique.

L'entrepôt de données, au centre des projets
L'entrepôt de données de santé (EDS) de l'AP-HP est un outil très intéressant pour les chercheurs de l'Inria. Cette sorte de gigantesque base de données stocke les informations médicales d'environ 11 millions de patients du groupement hospitalier. Les données sont facilement réutilisables puisque cet EDS a été validé en 2017 par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil).

Ce nouvel accord s'inscrit dans une collaboration de longue date entre le groupement hospitalier et l'Inria. Ces relations se sont renforcées pendant la pandémie de Covid-19 durant laquelle ils ont développé des projets de recherche pour le diagnostic et la prise en charge des malades atteints du SARS-CoV-2 ainsi que pour le pilotage de l'activité hospitalière.


Ainsi, l'AP-HP et l'Inria ont par exemple collaboré pour affiner les modèles de prévision des afflux de patients attendus dans les hôpitaux parisiens et sur le reste du territoire, grâce aux data sets fournis par SFR.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS