Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'appli bancaire pour ados Vybe placée en liquidation judiciaire

La fintech française fondée en 2019 va cesser ses activités, selon Les Echos, marquant la faillite de son modèle 100% gratuit.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'appli bancaire pour ados Vybe placée en liquidation judiciaire
L'appli bancaire pour ados Vybe placée en liquidation judiciaire © Vybe

Vybe ferme le rideau. La fintech française, positionnée sur les services bancaires pour adolescents, a été placée en liquidation judiciaire mi-juillet selon une information des Echos. Elle comptait 40 000 clients, dont les personnes majeures seront invitées à migrer chez Lydia, et les mineures chez le concurrent Kard.
 

un modèle économique trop fragile

L'application mobile de Vybe proposait des services de compte bancaire, une carte de paiement gratuite avec cashback, et le paiement mobile sans contact, assorties de fonctionnalités permettant aux parents de superviser l'activité de leur enfant.

Le modèle économique reposait sur les commissions d'interchange (ce que paye la banque du commerçant à la banque du titulaire de la carte) et sur les commissions prélevées sur les transactions auprès de commerçants partenaires présents sur l'application. Ce qui nécessite beaucoup de volumes.

Fondée en 2019, Vybe n'aura pas eu le temps d'atteindre les volumes nécessaires à sa survie. Vybe avait levé 4,8 millions d'euros en tout depuis sa création, et cherchait à réaliser un nouveau tour de table.

pixpay racheté par gohenry

Ses difficultés illustrent l'impasse du modèle entièrement gratuit, que Vybe était le dernier acteur à adopter. Tous ses concurrents directs proposent des abonnements premium. L'abonnement de Kard s'élève à 4,99 euros par mois, celui de Pixpay à 2,99 euros par mois, et Xaalys dispose d'une version gratuite et d'une version premium à 2,99 euros par mois. Ces applications positionnées sur la niche des adolescents sont également en concurrence avec les néobanques généralistes qui ont lancé des offres dédiées à cette cible.

Pixpay s'est faite racheter en juillet par son concurrent britannique GoHenry, également présent aux Etats-Unis, tandis qu'elle cherchait elle aussi à lever des fonds. La fintech française créée en 2020 revendique 200 000 clients, et conservera sa marque. Elle se prépare à lancer un comparateur de produits financiers sur lesquels elle se rémunèrera, afin de diversifier ses sources de revenus.