Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'appli de covoiturage Karos se tourne vers les collectivités et les opérateurs de transport

L'application de covoiturage courte distance Karos souhaite desservir les zones à faible densité de population et s'intégrer aux réseaux de transports existants. La société a conclu un partenariat avec Troyes Champagne Métropole afin d'intégrer le covoiturage dans les zones périurbaines et rurales à l'offre de transport existante et avec Transdev en région Normandie pour que l'opérateur de transport propose cette solution aux collectivités.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'appli de covoiturage Karos se tourne vers les collectivités et les opérateurs de transport
L'appli de covoiturage Karos se tourne vers les collectivités et les opérateurs de transport © Ouihop

Après les trajets domicile travail, Karos se lance sur la desserte des zones périurbaines et rurales. L'application de covoiturage courte distance a annoncé mercredi 2 octobre 2019 avoir conclu un partenariat avec Transdev en région Normandie. L'opérateur de transport peut désormais proposer la plate-forme Karos Territoires pour desservir les zones périurbaines et rurales aux collectivités territoriales de cette région. Karos va faire ses premiers pas dans "le triangle allant de Caen au Havre et jusqu'à Rouen", annonce à L'Usine Digitale Olivier Binet, cofondateur de Karos. 

 

Un même socle technologique

Karos travaille à partir d'un même socle technologique tout en répondant aux différentes demandes des entreprises ou des collectivités puisque l'application peut être personnalisée. Cela est possible puisque l'application est distribuée en mode SaaS. Un modèle beaucoup plus industrialisable qui évite à la start-up de refaire une application pour chaque client, ce qui est coûteux. Ce modèle lui permet aussi de créer des synergies entre différentes villes : "Transdev souhaite travailler les synergies avec les deux réseaux de transport qu'il opère au Havre et au Mans", précise à ce sujet Olivier Binet. Mais aussi entre les collectivités et les entreprises d'une même région, ce qui permet d'atteindre plus rapidement une masse critique d'utilisateurs.

 

Karos se rapproche de Troyes Champagne Métropole

Depuis le 16 septembre, Troyes Champagne Métropole intègre à son réseau de transport public la solution de covoiturage Karos. Avec ses 170 000 habitants sur 890 km², soit une densité de 191 habitants/km², il est compliqué pour la métropole de desservir tous les habitants. Cela est particulièrement complexe dans les zones péri-urbaines et rurales. L'ouverture de lignes de bus est coûteuse, surtout si elles sont peu utilisées, tout comme les solutions de transport à la demande.

 

Troyes Champagne Métropole s'est donc tourné vers Karos. "Le covoiturage est proposé sur l'ensemble du territoire mais l'objectif est de mieux desservir les zones péri-urbaines et urbaines", explique Olivier Binet. Un moteur multimodal calcule le meilleur itinéraire en combinant le covoiturage et les transports en communs : "le covoiturage fait office de service de rabattement vers le réseau de transport", ajoute Olivier Binet. Le but est d'être complémentaire du transport public". Les résultats de l'offre de transport en covoiturage sont visibles dans l'application de Troyes Champagne Métropole. Mais pour accéder à cette offre, il faut télécharger l'application Karos, qui se mettra aux couleurs de la métropole.

 

Un changement de stratégie ?

Le covoiturage est intégré dans la tarification du réseau de transport en commun, un trajet coûtant le prix d'un ticket soit 1,35 euros par passager (dans la limite de 50 kilomètres). Ce ticket permettra à son utilisateur de prendre les transports en commun avant ou après le trajet en covoiturage. Le conducteur, quant à lui, est rémunéré à hauteur de 2 euros par passager et 10 centimes du kilomètre entre 20 et 50 kilomètres. La métropole finance donc le covoiturage entre 0,65 euros à 3,65 euros. 

 

S'agit-il d'un changement de stratégie pour Karos ? Pas tellement. Karos a été fondé avec l'idée de créer l'usage du covoiturage courte-distance. Mais celui-ci doit aussi être monétisé. Or sur la courte distance, il est compliqué de prendre un pourcentage sur les courses (contrairement au modèle appliqué par BlaBlaCar sur la longue distance). C'est pourquoi Karos se tourne vers les collectivités et les entreprises.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale