L'application de Tilak Healthcare pour la santé des yeux sera remboursée par la Sécu

OdySight est désormais remboursé par l'Assurance maladie. Développée par la start-up Tilak Healthcare, cette application propose des tests visuels et des jeux à visée thérapeutique pour suivre l'état de santé des patients atteints de pathologies oculaires. Elle est actuellement utilisée par plus de 400 rétinologues et a été prescrite à 3500 patients en France. 

Partager
L'application de Tilak Healthcare pour la santé des yeux sera remboursée par la Sécu

La start-up française Tilak Health annonce ce mercredi 9 mars le remboursement de son application OdySight, une application de surveillance de la santé des yeux. Il s'inscrit dans l'article 51, créé en 2018 dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale, qui permet d'expérimenter de nouvelles organisations dans le secteur de la santé. Son utilisation permet de rémunérer les médecins prescrivant l'application.

Cette jeune pousse a été fondée en 2016 au sein d'iBionext, une société de capital investissement qui accompagne les entreprises spécialisées dans la santé. L'application OdySight a été développée par José-Alain Sahel, fondateur de l’Institut de la Vision et chef du département d'ophtalmologie à l’Université de Pittsburgh School of Medicine, et Edouard Gasser, CEO de Tilak Healthcare et ancien directeur de studio chez Gameloft.

Une application prescrite par les médecins
OdySight est un dispositif médical de classe 1 et ne peut donc être utilisé que si un ophtalmologiste le prescrit à son patient. Il est constitué de deux parties : l'une est composée de tests visuels et l'autre est consacrée aux jeux. Précision importante : le module jeux ne fait pas partie du dispositif médical.

Le test d'acuité visuelle évalue la vision de près, tandis que le test grille d'Amsler (une grille de lignes horizontales et verticales) évalue l'évolution de scotomes (taches noires) et/ou métamorphopsies (déformations). En parallèle, un tableau de bord permet au professionnel de santé de visualiser les résultats des tests visuels effectués via un site internet.

Actuellement, OdySight ne s'adresse pas à l'ensemble des personnes atteintes de problèmes ophtalmologiques. Il est recommandé pour les patients atteints d'une pathologie oculaire nécessitant un suivi régulier de la vision telles que les formes humides et sèches de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) à risque de néovascularisation, la rétinopathie diabétique avec ou sans œdème maculaire, la myopie forte avec risque de néovascularisation et toutes autres pathologies similaires pouvant entraîner une cécité.

Ainsi, il ne peut être prescrit qu'aux patients adultes disposant d'une acuité visuelle binoculaire supérieure ou égale à 3/10. De plus, il ne peut pas être utilisé pour des personnes souffrant d'épilepsie, disposant d'une acuité visuelle binoculaire inférieure à 3/10 et/ou dont les deux yeux ont une acuité visuelle monoculaire inférieure à 1/10.

Ne remplace pas les visites médicales
OdySight a pour objectif de faciliter le suivi des patients entre deux visites médicales. En revanche, il ne fournit aucune interprétation des résultats des tests et n'est pas destiné à établir un diagnostic. Par conséquent, il ne remplace évidemment pas les visites chez un ophtalmologiste.

L'application est gratuite pour les ophtalmologistes et les patients. Le business model de la jeune pousse reposait jusqu'ici sur un accord avec Novartis, détaille Edouard Gasser à L'Usine Digitale. Le groupe pharmaceutique suisse, qui commercialise des médicaments dédiés aux injections intravitréennes, est chargé de la distribution d'OdySight auprès des médecins.

"Le remboursement va vraiment permettre s'inscrire le digital dans les routines de travail des médecins en ophtalmologie", déclare le CEO. A date, l'application a été prescrite par près de "400 rétinologues" à "3500 patients" en France. "Avec le remboursement, nous pensions atteindre 8000 patients", ajoute-t-il.

En pratique, le coût de l'application est de 265 euros par an par patient, qui est entièrement remboursé par l'Assurance maladie (contrairement aux lentilles, et aux lunettes en dehors du 100% santé). Côté professionnel de santé, les médecins se voient verser 112 euros à l'inclusion (éducation thérapeutique, présentation de l'application…) et un forfait de télésuivi de 112 euros par patient par an.

Cap vers les Pays-Bas et l'Allemagne
L'application est principalement déployée en France mais elle est également disponible aux Etats-Unis, en Espagne et en Belgique (10 à 15% des utilisateurs). Les Pays-Bas et l'Allemagne sont les prochains marchés. Tilak Health est composée de 30 salariés et espère atteindre un effectif d'une quarantaine de personnes d'ici la fin de l'année. Elle a affiché "un chiffre d'affaires de 1,7 million d'euros" en 2021 et table sur "une croissance de 100% en 2022".

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS