Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'application TikTok ne pourra pas être vendue sans l'autorisation de Pékin

Le feuilleton TikTok continue. Depuis vendredi, une nouvelle loi chinoise impose à ByteDance d'obtenir l'autorisation formelle de Pékin pour vendre son application TikTok à une entreprise américaine. Cette réglementation semble compromettre la vente de l'application la plus populaire du moment, qui a jusqu'au 15 septembre pour changer de propriétaire. A défaut, elle sera interdite aux Etats-Unis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'application TikTok ne pourra pas être vendue sans l'autorisation de Pékin
L'application TikTok ne pourra pas être vendue sans l'autorisation de Pékin © Flickr - Solen Feyissasolen

Le rachat de TikTok par une entreprise américaine pourrait s'avérer plus compliqué que prévu. En cause, une nouvelle réglementation chinoise qui oblige ByteDance à obtenir l'approbation du gouvernement pour vendre son application de création et de partage de vidéos. Dans un communiqué, l'entreprise chinoise a affirmé qu'elle "respecterait strictement" cette nouvelle réglementation.

les "technologies à usage civil"
Cette nouvelle loi a été édictée le 28 août par le ministère du Commerce chinois qui a élargi aux "technologies à usage civil" les règles édictées par Pékin concernant l'importation et l'exportation de technologies. Concrètement, ce texte interdit l'exportation des technologies d'intelligence artificielle "basées sur l'analyse de données pour des services de recommandation de contenus personnalisés" sans l'aval des autorités chinoises compétentes.

A noter que c'est la première fois depuis 2008 que la Chine modifie cette liste. Sans que Pékin ne le présente comme tel, ce texte a pour effet de bloquer la vente de l'application la plus populaire du moment. En effet, la procédure d'autorisation à laquelle ByteDance doit désormais se soumettre peut prendre jusqu'à 30 jours, note la BBC. Or, à la mi-août, le président des Etats-Unis Donald Trump a accordé un délai de 90 jours à l'entreprise pour vendre TikTok à une entreprise américaine soit jusqu'au 15 septembre. A défaut, cette application très populaire auprès des jeunes sera interdite.

Washington accuse TikTok de partager les données récoltées au gouvernement chinois. Ces suspicions d'espionnage ont conduit Donald Trump a demandé à ce que les activités de TikTok aux Etats-Unis soient vendues à une société américaine. ByteDance a porté plainte en réponse.

La vente de TikTok pourrait être compromise
Il est difficile de savoir si Pékin veut totalement bloquer la procédure de vente de TikTok ou veut simplement peser dans les négociations. Une chose est sûre : le rachat de l'application dans l'immédiat semble compromis. Cette nouvelle réglementation intervient alors que ByteDance pourrait annoncer le nouvel acquéreur dès demain, d'après CNBC citant des personnes proches du dossier.

Microsoft, suivi par Twitter et Oracle, s'est positionné comme repreneur potentiel de l'application, dont la valeur est estimée entre 25 et 30 milliards de dollars. Il y a quelques jours, le premier retailer américain Walmart a annoncé qu'il allait participer à l'offre de Microsoft.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media