Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'Arcep recense les données d'accès à l'Internet fixe en France dans une carte interactive

L’Arcep dévoile le site "Ma Connexion Internet", qui recense les technologies et débits disponibles sur l’ensemble du territoire français. Encore au stade de la version bêta, le service sera lancé à l’automne et constituera un outil de référence pour les consommateurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'Arcep recense les données d'accès à l'Internet fixe en France dans une carte interactive
L'Arcep recense les données d'accès à l'Internet fixe en France dans une carte interactive © Arcep

L’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) a publié ce vendredi 10 avril 2020 une carte interactive qui recense les données d’accès à l’Internet fixe en France au mois de septembre 2019. Le service, sobrement intitulé "Ma Connexion Internet", affiche les technologies et débits disponibles en fonction de chaque adresse – aussi bien en métropole qu’en Outre-mer.

UNE VERSION DÉFINITIVE À L’AUTOMNE

Pour développer sa carte, l’Arcep a utilisé les données fournies par les principaux opérateurs télécoms – à savoir Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom. Chacun a précisé les technologies d’accès (ADSL, fibre optique, câble, 4G fixe, satellite, etc.) qu’il propose par zone géographique et, donc, les débits maximums atteignables. "Ce moteur de recherche cartographique s’inscrit dans une démarche de régulation par la data : il est un véritable outil de transparence des déploiements pour renforcer l'information des consommateurs, des entrepreneurs et des pouvoirs publics avec l’objectif d’éclairer leurs choix", précise le gendarme des télécoms par voie de communiqué.

L'outil sera également une ressource sur laquelle les collectivités locales pourront se reposer pour établir un diagnostic précis du maillage de leur territoire et affiner leur stratégie en matière de numérique. L’Arcep précise que "Ma Connexion Internet" n’en est qu’au stade de projet car, dans sa version définitive attendue à l’automne, le service donnera accès à des données actualisées tous les deux mois – et non pas six à sept mois, comme c’est aujourd’hui le cas. "L’information donnée ne correspond, dans certains cas, pas à la réalité du terrain et certaines données sont incomplètes", explique l’autorité, qui dit vouloir ajouter les données d’opérateurs alternatifs et éliminer les difficultés résultant de "problèmes de réconciliation de bases géographiques" – en d’autres termes, à des données issues de référentiels différents.

 

 

Si de tels outils de recensement des accès à l’Internet fixe existaient déjà, le projet porté par l’Arcep affiche l’avantage d’être neutre et indépendant de tout acteur des télécoms. Des détails plus anecdotiques sont aussi donnés, comme la couverture de chaque région pour chaque type de technologie (voir carte ci-dessus). Alors que la seule carte régulièrement mise à jour par l’autorité était jusqu’ici celle du déploiement de la fibre optique, les consommateurs pourront désormais se référer à une base de données bien plus large. Selon un employé du gendarme des télécoms, le service serait d'ores et déjà "victime de son succès, avec un fort trafic" constaté en début d’après-midi.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media