Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'association Libra se désagrège avec le désistement de Visa, Mastercard, Stripe et eBay

Coup dur pour Libra. A trois jours de la première réunion de l'association Libra, lors de laquelle seront annoncés les membres initiaux du projet, Visa, Mastercard, Stripe et eBay se désistent. Ils font suite au départ de PayPal la semaine dernière.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'association Libra se désagrège avec le désistement de Visa, Mastercard, Stripe et eBay
L'association Libra se désagrège avec le désistement de Visa, Mastercard, Stripe et eBay © Stevepb - Pixabay

Une semaine après PayPal, c'est au tour de Visa, Mastercard, Stripe et eBay de se retirer de l'association Libra. Ces membres fondateurs avaient donné énormément de poids au projet de réseau monétaire de Facebook et leur désistement est donc un coup d'autant plus dur. Ces informations ont été rapportées par le Financial Times.

 

La pression réglementaire est trop forte

Tous ces acteurs ont donné des commentaires similaires : Libra reste un beau projet qu'ils vont suivre de prêt, et ils n'excluent pas de le rejoindre à l'avenir s'il est en règle avec les régulateurs internationaux. Il faut dire que Facebook avait mis la charrue avant les boeufs en annonçant le lancement du projet sans en avoir au préalable informé les gouvernements. Que ce soit en Amérique du Nord, en Europe ou ailleurs, Facebook s'est donc fait rappeler à l'ordre, le message global étant que Libra ne pourra être lancé que si les Etats en approuvent l'existence.

 

Ces derniers craignent notamment une déstabilisation du réseau financier actuel ainsi qu'une perte de souveraineté face à un acteur privé qui, pour aggraver encore un peu les choses, a été impliqué dans de nombreux scandales ces dernières années (protection des données de ses utilisateurs, utilisation de son réseau social à des fins de propagande politique et d'interférence électorale...). Le risque explicite pour les membres de l'association Libra était par ailleurs un renforcement de la pression des régulateurs sur l'ensemble de leurs activité.

 

L'association Libra fait front

L'association Libra de son côté tente de faire bonne figure. David Marcus, co-créateur de Libra et dirigeant de Calibra, filiale de Facebook dédiée à ce projet, a déclaré sur Twitter qu'il ne fallait pas tirer de conclusions sur l'avenir du projet basé sur ces désistements.

 

 

La première réunion officielle de l'association doit se dérouler le 14 octobre à Genève. Les membres officiels de l'association y seront annoncés, ainsi que la feuille de route pour passer toutes les barrières qui se dressent actuellement devant le projet.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale