Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'Assurance maladie lance Data pathologies, une plateforme open data des données de santé des Français

Pour rendre les données de santé des Français intelligibles, la Caisse nationale de l'Assurance maladie vient de lancer "Data pathologies". Cette plateforme open data permet aux professionnels et au grand public d'accéder aux millions de données collectées sur les dépenses en fonction des pathologies et des territoires. Une mine d'or pour les chercheurs, les décideurs publics et les entreprises.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'Assurance maladie lance Data pathologies, une plateforme open data des données de santé des Français
L'Assurance maladie lance Data pathologies, une plateforme open data des données de santé des Français © Capture d'écran

La Caisse nationale de l'Assurance maladie (Cnam) a lancé le 20 juin un nouveau site : Data pathologies. Il met à disposition du grand public, des professionnels et des décideurs publics les données sur la prise en charge des pathologies des Français, analysées chaque année entre 2015 et 2020 sous la forme d'une cartographie médicalisée des dépenses.

La solution technologique a été apportée par Opendatasoft, une entreprise française spécialisée dans la visualisation et la partage des données.
 

Rendre les données lisibles

Grande productrice de données de santé, ce n'est pas la première fois que la Cnam se met à l'open data. Chaque année, elle publie un rapport dans lequel "elle effectue un certain nombre d'analyses et fait des recommandations pour améliorer la prise en charge des soins", détaille Damien Vergé, directeur de la stratégie, des études et des statistiques de la Cnam, à L'Usine Digitale. L'ensemble de ces informations repose sur des données publiées sur son site. "En revanche, le contenu des données n'était pas très bien valorisé. Un certain nombre était publié sous forme de PDF, ce qui n'est pas très interactif", ajoute-t-il.

D'où l'idée de créer une plateforme dédiée pour permettre à chacun de pouvoir accéder aux données de l'Assurance maladie et de les comprendre simplement. Elle propose une approche par pathologie (traitement psychotrope, diabète, cancers, maternité…) et par territoire pour les 68 millions d'assurés que compte la France. Un onglet contient également "les données sources" pouvant être téléchargées et réutilisées sous forme d'API, note Damien Vergé.
 

Des algorithmes pour identifier les pathologies

Le travail effectué par les équipes de la Cnam s'attache donc à "faire parler" les factures de soins, dont les informations anonymisées remontent dans le Système national des données de santé (SNDS). Dans un premier temps, des pathologies sont identifiées à l'aide d'algorithmes en tenant compte des affections de longue durée, des diagnostics codés lors de séjours hospitaliers pour la tarification du séjour, de médicaments spécifiques au traitement de certaines pathologies et parfois d'autres informations.

A partir de ce travail, 57 catégories ont été établies, par exemple d'identifier dans le cadre du cancer, 4 types (sein, prostate, poumon et colon), chacun différencié également suivant qu'il est en phase active de traitement ou sous surveillance. Ces groupes de pathologies sont regroupés en 17 grandes catégories. Dans un second temps, les dépenses sont affectées aux pathologies, sauf pour les dépenses en établissements hospitaliers qui sont affectées de façon directe en tenant compte des motifs des séjours.

Un vivier de connaissances pour les start-up

Bien qu'elles puissent évidemment y accéder, ce site n'a pas pour cœur de cible les start-up spécialisées dans la santé, déclare Damien Vergé. "Elles peuvent s'en servir en tant que données de cadrage en fonction de leurs domaines, par exemple le suivi de certaines pathologies chroniques comme le diabète, ajoute-t-il. C'est davantage un auxiliaire qu'un outil pour les faire progresser dans leurs projets."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.