Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'assurtech Alan équipe sa messagerie médicale du chiffrement de bout en bout

Pour assurer le secret médical, l'assurtech Alan a équipé son service de téléconsultation, incluse dans sa complémentaire santé 100 % digitale, du chiffrement de bout en bout. Ce protocole autorise seulement les personnes qui communiquent à lire les messages échangés. C'est la jeune pousse parisienne Tanker qui a été choisie pour mener ce chantier.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'assurtech Alan équipe sa messagerie médicale du chiffrement de bout en bout
L'assurtech Alan équipe sa messagerie médicale du chiffrement de bout en bout © Alan

La start-up française Alan spécialisée dans l'assurance, qui propose une offre de complémentaire santé 100 % en ligne, annonce que les données transitant via sa messagerie sont désormais protégées par le chiffrement de bout en bout. L'application mobile de l'assurtech propose à ses 115 000 utilisateurs un service de téléconsultation avec un médecin généraliste.

Protéger les données de santé
Ce protocole de communication, utilisé par WhatsApp ou encore Signal, autorise seulement les personnes qui communiquent à lire les messages échangés. Ce qui signifie que "Ni Alan, ni Tanker, ni leurs hébergeurs ne peuvent accéder aux informations échangées sur le chat médical entre les membres et l'équipe médicale d'Alan", explique la pépite tricolore, qui a levé un total de 125 millions d'euros depuis sa création en 2016, dans son communiqué.

Cette sécurisation des données personnelles a été dirigée par Tanker, une start-up française éditrice d'une solution de chiffrement intégrable dans le code des logiciels SaaS. Celle-ci a déjà mené un chantier similaire pour Doctolib en juin dernier.

"La protection de la vie privée est un sujet de préoccupation de tous les utilisateurs de service sur internet. C'est encore plus le cas en matière de santé. Alan investit dans la technologie pour que chacun puisse bénéficier du meilleur des soins avec l'esprit tranquille", a déclaré Charles Gorintin, co-fondateur et CTO d'Alan.

Une première étape dans la sécurisation
Au-delà de l'aspect technique, l'adoption du chiffrement de bout en bout est un argument commercial de taille pour se démarquer, en particulier dans le secteur de la santé avec l'exigence du secret médical. D'ailleurs, le chiffrement des données de la messagerie n'est que la première étape de ce processus. "Ce n'est encore qu'un projet, mais on pourrait penser à chiffrer également les documents de santé, comme les ordonnances, que nos membres stockent sur Alan", a confié Charles Gorintin, auprès des Echos.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.